Nec a fait la démonstration d'un système de sécurité biométrique déverrouillant les PC par reconnaissance faciale en une demi-seconde.

L'Image du jour

Nec a fait la démonstration d'un système de sécurité biométrique déverrouillant les PC par reconnaissance faciale en une demi-seconde.

Big data : zoom sur les usages et les applications

Dernier Dossier

Big data : zoom sur les usages et les applications

2014 devrait être une année de transition pour le big data en France. En effet, les projets se multiplient et commencent timidement à se professionnal...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

PARTNER ZONE
Nous vous proposons des espaces d'information et de services dédiés à des acteurs du marché IT. Vous y trouverez de nombreux livres blancs, vidéos, articles...

Partner Desk

Nous vous proposons, dans ces espaces, les dernières nouveautés d'une marque IT.

Webcast

FERMER

OFFRE D'EMPLOI

Découvrez chaque jour des offres d'emploi 100% IT et profitez de toute la puissance de LMI pour promouvoir votre carrière.

Accéder au site 

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 
FERMER
3
Réagissez Imprimer Envoyer

2012, un bon cru pour Linux

Parmi les avancées de Linux en 2012, Ubuntu 12.10

Parmi les avancées de Linux en 2012, Ubuntu 12.10

De nombreux facteurs ont permis à Linux de faire de grands progrès sur le marché en 2012.

La fin de l'année est toujours un bon moment pour faire le point sur un secteur et Linux ne fait pas exception. Nul doute que l'OS Open Source a dû relever différents challenges au cours de l'année 2012 - celui posé par le Secure Boot venant immédiatement à l'esprit - mais qu'il a également rencontré de nombreux succès. Dans l'ensemble, on peut estimer que les bonnes choses l'ont emporté sur les mauvaises au cours de l'année écoulée. Voici cinq raisons de le penser.

Un milliard de dollars

L'une des réussites les plus évidentes est peut-être le fait que Red Hat ait finalement et officiellement atteint son très attendu statut de première société Open Source pesant 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires. C'est non seulement une preuve la perspicacité de Red Hat sur sa propre activité, mais cela signifie aussi que Linux peut être rentable -et c'est donc bien pour accroître l'activité commerciale autour de la plateforme.

La fracture numérique

On peut toujours argumenter sur le bien-fondé et la pénétration de Linux sur les PC de bureau mais en attendant, un mouvement important s'est engagé du côté des postes de travail. Une série de petits PC peu coûteux sous Linux se sont déversés sur le marché cette année (Raspberry Pi, Cotton Candy, Mele 1000, MK802...), apportant une puissance de traitement significative, non seulement aux passionnés, mais aussi à ceux qui, dans le cas contraire, n'auraient pas pu y accéder financièrement. C'est une vraie révolution dans le domaine informatique et cela étend la portée de Linux au-delà des innombrables utilisateurs d'Android. Et cela pourrait aussi contribuer à réduire la fracture numérique. 

Un pas vers les jeux

Peut-être que les plates-formes de jeu ne disent pas toujours grand chose aux acteurs du monde professionnel, mais le fait est que le jeu est extrêmement important pour de nombreux utilisateurs de PC. Au fil des années, le manque relatif de jeux a été une des principales raisons invoquées par beaucoup d'entre eux pour ne pas passer à Linux. Cette année, tout a changé quand Valve a annoncé qu'il portait Steam sous Linux, citant la « catastrophe » Windows 8 comme principale source de motivation. Cela signifie que les utilisateurs de Linux sont de plus en plus considérés comme un marché qu'il convient d'adresser. Cela sous-entend plus d'applications et des solutions de meilleure qualité dans tous les domaines à l'avenir.

Le pré-chargement se répand

L'année écoulée a également vu une augmentation spectaculaire du nombre de matériels offrant Linux en préchargement. En 2012, on a en effet vu non seulement des spécialistes comme ZaReason, System76 et ThinkPenguin offrir cette option, mais aussi Asus, Dell et d'autres encore. Avec chaque nouvel arrivant, le choix s'élargit pour les consommateurs et cela ne peut être qu'une bonne chose.

Une fenêtre qui s'ouvre

Enfin, il semble évident que Windows 8 a reçu un accueil plus froid que celui auquel Microsoft s'attendait. C'est une opportunité pour Linux. En fait, avec Ubuntu 12.10 "Quantal Quetzal", la populaire distribution Linux de Canonical a surpassé Windows 8 à différents égards, en particulier du côté de l'utilisation professionnelle. Bien sûr, la force d'inertie permettra à Windows de conserver sa domination sur les prochaines années. Mais avec Windows 8, le paysage se transforme et Linux sur le poste de travail a commencé à le concurrencer sur un pied d'égalité.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE3

le 28/06/2013 à 23h22 par Visiteur2311 :

Le tuto es en anglais qu and il me dise de faire une saguevarde enssuite efface le contenu de mon iphone ,je vois pas a partit de itunes comment fair pour l efface

Signaler un abus

le 21/02/2013 à 22h36 par osiriscaesar (Membre) :

Bonjour,

N'oublions pas qu'il existe plus de 300 distributions GNU/LInux et même des distributions françaises.

http://distrowatch.com/dwres.php?resource=popularity

osiriscaesar

Signaler un abus

le 29/12/2012 à 11h54 par Kilimandjaro (Membre) :

"Le pré-chargement se répand"

Trop optimiste. Passera pas... Vu les quelques machine d'entrée de gamme concernées, on a plus vite fait de prendre une machine milieu de gamme sans OS chez un cybermarchand ! ;)

On sait que les fabricants touchent une manne financière de dizaines d'euros pas machine pour les logiciels préinstallés en usine - ce qui explique pourquoi un os libre et gratuit leur revient plus cher à intégrer. C'est clairement une concurrence déloyale quelque part, mais le législateur laisse faire - pourquoi s'en priveraient ils ?

Quand à la vente liée, elle permet à Redmont de sucrer les distributeurs via marges arrières, et de les tenir en laisse via certifications obligatoires. Ça fait plus de 30 ans que le système de vente est sous contrôle, du distributeur au revendeur. Malheureusement pour certains, les gens deviennent doucement plus "avertis".

Malgré la chappe de plomb imposée par le cartel des deux grands, le mouvement du grand public vers le Libre connaît un succès de plus en plus évident, surtout ces dernières années au regard du fait que GNU/Linux est devenu beaucoup plus simple et fonctionnel que ses concurrents.

Il n'en reste pas moins que la vente liée est une hérésie commerciale de plus en plus dure à justifier. Voyant le vent tourner, les éditeurs ont fait le pari de tuer le PC pour enfermer les gens dans la dépendance. On le voit bien avec le Secure Boot des BIOS UEFI, où le but est clairement d'emmerder les gens qui veulent autre chose que la merde qu'on leur a imposé avec l'appareil. En outre, microsoft fait tout pour devenir indispensable de fait, et il est particulièrement indécent de voir le législateur aux abonnés absents sur ce sujet.

Enfin souligner le succès de Linux, en oubliant les logiciels libres (Free Software) GNU, ça fait quand même un peu tâche ! Surtout quand on sait que LibreOffice/OpenOffice étaient déjà présents dans 43% des entreprises en mars 2012 (http://www.numerama.com/magazine/22034-linux-present-dans-plus-de-2-entreprises-sur-10-en-france.html), et sûrement bien plus depuis.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité