Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

L'Image du jour

Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

3 cas d'usage dans l'industrie 4.0

Sur le salon Smart Industries 2016, Capgemini et SAP ont présenté 3 démonstrateurs métiers pour l'Industrie connectée, ci-dessus, l'utilisation de la réalité augmentée. (agrandir/crédit : Capgemini)

Sur le salon Smart Industries 2016, Capgemini et SAP ont présenté 3 démonstrateurs métiers pour l'Industrie connectée, ci-dessus, l'utilisation de la réalité augmentée. (agrandir/crédit : Capgemini)

Dans le cadre de leur co-innovation dans l'Industrie 4.0, Capgemini et SAP ont exposé sur le salon Smart Industries de Villepinte trois démonstrateurs illustrant les capacités de l'IoT et de la réalité augmentée dans l'usine connectée. Au sein d'un écosystème de partenaires technologiques et de clients, l'objectif est de déboucher sur des architectures recommandées pour mettre en place ce type de solutions.

Sur le thème de l’usine connectée, SAP et Capgemini ont présenté les trois premiers démonstrateurs métiers de leur programme de co-innovation « Fast digital for discrete industries ». Ces solutions, qui portent respectivement sur l’IoT, la gestion visuelle des données et la réalité augmentée, permettront de proposer des architectures recommandées aux entreprises. Leur présentation s’est faite dans le cadre du salon Smart Industries 2016, qui s’est tenu du 6 au 9 décembre à Paris Nord Villepinte.

L’éditeur allemand de solutions de gestion est engagé depuis plusieurs années déjà sur les projets d’usines connectées liés à ce qui est présenté comme la 4ème révolution industrielle, faisant une large part à l’IoT, au cloud et aux technologies qui associent les équipements physiques à leurs représentations virtuelles. L’ensemble est relié à l’ERP, ainsi qu’aux applications de gestion de production (Manufacturing execution system) et de logistique étendue (SCM). Or, selon SAP et Capgemini,si 80% des industriels explorent le champ de l’innovation numérique et que 21% lancent une démarche de transformation, seuls 7% des projets aboutissent de façon satisfaisante. 

Piloter la performance d'une chaîne logistique, gérer les alertes

Le premier démonstrateur illustre comment on peut piloter en temps réel la performance d’une chaîne logistique et d’un outil industriel. Il se présente comme une solution tout-en-un pré-paramétrée comportant la mise à disposition de capteurs, de systèmes réseaux et d’une plateforme IoT intégrée aux ERP et MES. Elle permet de réduire mécaniquement les coûts opérationnels en améliorant la productivité, décrit Capgemini. La deuxième solution permet à des opérateurs de qualifier la performance de leurs machines et de gérer les alertes opérationnelles. Elle associe des écrans tactiles à des smartphones et affiche des données en temps réel. Quant à la troisième solution, elle montre comment assister les opérations de fabrication, d’assemblage et de maintenance à l’aide d’outils mobiles utilisant la réalité augmentée pour guider l’opérateur. Ce dernier peut notamment bénéficier ainsi d’expertises à distance lors de ses interventions sur le terrain. L’objectif est de réduire les temps d’intervention tout en améliorant la qualité.

Le programme Fast Digital 4 Discrete Industries réunit un écosystème de partenaires technologiques et de clients et repose sur des cas d’usages identifiés dans l’industrie  comme l’analyse en temps réel des données opérationnelles, la maintenance prédictive et les possibilités offertes dans le domaine de la réalité augmentée. Philippe Geoffroy, directeur Industrie 4.0 de SAP France, indique dans un communiqué que les technologies et solutions sont prêtes pour avancer dans l’industrialisation de la méthode conçue avec Capgemini et proposer des architectures recommandées tant aux grands groupes qu’aux ETI et aux PMI. 

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 13/12/2016 à 10h24 par Visiteur10037 :

Avec la réalité augmentée, est-ce que les salaires vont suivre le même chemin ?... Avec aussi une réduction toujours plus grande du nombre de personnes nécessaires pour faire le job. Cette industrie 4.0 oublie juste en passant les employés, et propose une version toujours plus contraignante du fordisme. Avec les IA et les systèmes autoaprenants, c'est bientôt les chefs et dirigeants qui seront 'out', car plus nécessaires, méfiez-vous, la direction 5.0 arrive (voir la système proposé par Nvidia).

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité