Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Android N n'embarquera pas des API propriétaires d'Oracle

Google a commencé à importer massivement des fichiers OpenJDK dans Android depuis novembre. (crédit : D.R.)

Google a commencé à importer massivement des fichiers OpenJDK dans Android depuis novembre. (crédit : D.R.)

Google a confirmé que son prochain système d'exploitation mobile, Android N, n'utilisera pas d'interfaces de programmation propriétaires fournies par Oracle. La société préfère désormais se tourner vers OpenJDK, l'implémentation open source du standard Java Platform Standard Edition.

Ce n'est un secret pour personne, Oracle et Google sont à couteaux tirés autour des API Java. Empêtré depuis 2010 dans une affaire de violation de brevets, la firme de Mountain View prend encore plus ses distances avec la société de Larry Ellison. Ainsi, pour son prochaine système d'exploitation mobile Android N - dont le nom définitif pourrait être soumis à un sondage en ligne comme l'a suggéré il y a peu le CEO de Google Sundar Pichai - la société prévoit de cesser d'utiliser les interfaces de programmation (API) d'Oracle.

« En tant que plateforme Open Source, Android est construit sur la communauté open source », a indiqué un porte-parole de Google à Venture Beat. « Dans notre prochaine version d'Android, nous prévoyons de faire évoluer les librairies de langage Java d'Android vers OpenJDK, afin de créer une base de code commune pour les développeurs afin de concevoir des apps et des services. Google a longtemps travaillé et contribué avec la communauté OpenJDK et nous prévoyons de contribuer davantage au projet OpenJDK dans le futur. » OpenJDK est l'implémentation open source de Java Platform Standard Edition, initialement porté par Sun Microsystems avant son rachat par Oracle.

L'utilisation d'OpenJDK dans Android n'est pas nouvelle car Google y recourait déjà dans certaines parties de son OS. Le virage vers OpenJDK, confirmé par Google, avait toutefois été amorcé en novembre dernier au moment où la société avait commencé à ajouter des milliers de fichiers (8 902) OpenJDK à Android.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
19 Avril 1993 n°541
Publicité
Publicité
Publicité