Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Annuels Econocom 2015 : Le CA en hausse de 10%

Econocom espère faire passer son chiffre de d'affaires de 2,3 Md€ aujourd'hui à 3 Md€ en 2017. (crédit : D.R.)

Econocom espère faire passer son chiffre de d'affaires de 2,3 Md€ aujourd'hui à 3 Md€ en 2017. (crédit : D.R.)

La société de services informatiques Econocom a bouclé son exercice fiscal 2015 sur une progression de 4 points de sa croissance organique qui a été de 7% et une hausse de 10% de son chiffre d'affaires à 2,31 milliards d'euros. L'ESN table toujours sur des revenus de 3 milliards d'euros pour 2017.

Econocom a clos son exercice 2015 sur un chiffre d'affaires de 2,31 Md€, en hausse de 10% par rapport à l'année précédente. La progression de l'activité de la SSDI a donc ralenti après avoir été en progression de 18% en 2014. En revanche, la croissance organique de ses revenus a notablement progressé sur un an (+4 points) pour atteindre 7%. Econocom attribue ses bons résultats notamment aux effets positifs de l'intégration d'Osiatis racheté en septembre 2013.

L'ensemble des branches d'activité du groupe ont contribué à l'amélioration de son chiffre d'affaires annuel et dégagé une croissance organique. La division Technology Management et Financing a réalisé pour 1,11 Md€ de facturations (+10%), contre 730 M€ (+10%) pour la division Services et 435 M€ (+13%) pour la division Produits & Solutions.

L'objectif de 3 Md€ de CA en 2017 confirmé

Econocom a également bénéficié de l'apport de ses sociétés satellites dont le chiffre d'affaires a atteint 105 M€ l'an dernier. Parmi elles figure Digital Dimension qui a généré environ 95 M€ de revenus. Créée début 2014, en association avec Georges Croix, l'ancien PDG de la SSII Prosodie, cette entreprise a multiplié depuis les rachats. Elle espère peser 120 M€ en 2016. Econocom investit aussi en son nom propre, sa dernière acquisition étant celle de l'espagnol Caverin Solutions (15 M€ de CA) en décembre dernier.

Les résultats publiés par Econocom étant provisoires, son résultat d'exploitation et ses bénéfices ne seront connus qu'en mars prochain. En revanche, on sait déjà que son endettement représente 200 M€ et sa trésorerie nette bancaire à 140 M€. Compte tenu des performances qu'il a enregistré en 2015, Econocom continue de tabler sur 3 Md€ de chiffre d'affaires et 150 M€ de résultat opérationnel courant en 2017.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
24 Janvier 1983 n°86
Publicité
Publicité
Publicité