Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

Annuels SAP 2015 : Les ventes cloud ont doublé en un an

Dans un communiqué, Bill McDermott, CEO de SAP, souligne que SAP a dépassé ses prévisions en 2015 sur ses ventes cloud. (crédit : SAP SE)

Dans un communiqué, Bill McDermott, CEO de SAP, souligne que SAP a dépassé ses prévisions en 2015 sur ses ventes cloud. (crédit : SAP SE)

L'éditeur allemand d'applications d'entreprise SAP a poursuivi sa mue vers le cloud en 2015. Ses abonnements et support cloud ont pesé 13,3% de son chiffre d'affaires total, ce dernier s'élèvant à 20,80 milliards d'euros sur l'année, soit une progression de 18%. Sa marge opérationnelle calculée aux normes IFRS a en revanche baissé de 2%.

Dix jours avant de présenter en détail son exercice fiscal pour 2015, SAP a déjà montré, via ses résultats préliminaires, qu’il avait réalisé une bonne année sur ses ventes de logiciels. En un an, l’éditeur d’applications d’entreprise a plus que doublé le chiffre d’affaires de ses solutions cloud, atteignant 2,29 Md€ sur l’exercice 2015 pour les abonnements et le support, contre 1,09 Md€ en 2014 (chiffres IFRS).

Au 4e trimestre, il a engrangé 630 M€ sur le cloud, soit 81% de plus que l’an dernier à même époque. Comparativement, ce chiffre d’affaires ne représente encore que 11,7% de l’ensemble de ses ventes logicielles sur le trimestre, celles-ci s'établissant à 5,38 Md€ (licences et support + abonnements cloud et support), en progression de 18%. Sur l'ensemble de l'année, le cloud pèse 13,3% des ventes logicielles qui totalisent 17,22 Md€ (+20%).

Réduction de la marge opérationnelle IFRS

Le chiffre d’affaires total de SAP s’élève à 6,35 Md€ (IFRS) sur le dernier trimestre, en progression de 16%, et de 20,80 Md€ sur l’année 2015, en hausse de 18%. En revanche, sa marge opérationnelle calculée aux normes IFRS a reculé de 5,3 points sur le trimestre, s’établissant à 1,7 milliard d'euros, soit 26,8% de son chiffre d’affaires contre 32,1% l’an dernier. Sur l'année, cette marge opérationnelle IFRS s'établit à 4,25 Md€ (contre 4,33 en 2014) soit à 20,4% du CA contre 24,7% en 2014. Sur le communiqué annonçant ses résultats préliminaires, SAP préfère mettre en avant la marge opérationnelle non IFRS qui s’élève à 6,35 Md€ pour l’année, à comparer aux 5,64 Md€ de 2014, soit une hausse de 13%.

En attendant les précisions qu’il fournira le 22 janvier sur l’année écoulée, l’éditeur allemand indique qu’il comptait à fin 2015 plus de 2 700 clients dans le monde sur sa dernière génération d’ERP, S/4 HANA, développée sur sa base de données en mémoire. SAP a par ailleurs fourni des prévisions de résultats non-IFRS pour 2016 prévoyant des abonnements et un support cloud situés entre 2,95 Md€ et 3,05 Md€, à comparer aux 2,29 Md€ qu’il vient de réaliser en 2015.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 14/01/2016 à 15h20, Rédacteur LMI répond :

Bonjour,

SAP devrait donner davantage d'informations le 22 janvier. A en juger par les résultats des précédents trimestres (http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-sap-france-fait-progresser-de-46-ses-abonnements-cloud-62717.html), ce sont principalement les offres cloud périphériques à l'ERP (RH, CRM, Achats avec Ariba, Fieldglass et Concur) qui progressent, la majorité d'entre elles acquises par croissance externe.

Signaler un abus

le 14/01/2016 à 14h28 par Visiteur7756 :

Bonjour tous,

Quelles sont les solutions (ou modules) SAP qui rencontrent le plus de succès dans leurs formules cloud ?

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité