Landon Fuller, un ingénieur, a interpellé Apple quant à la curiosité de Yosemite : recherche par mot-clefs, géolocalisation, informations sur le Mac... Tout remonte à Cupertino.

L'Image du jour

Landon Fuller, un ingénieur, a interpellé Apple quant à la curiosité de Yosemite : recherche par mot-clefs, géolocalisation, informations sur le Mac.....

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Apple a bien travaillé au portage de Mac OS X sur ARM

Crédit : D.R

Crédit : D.R

Un mémoire de thèse réalisé par un stagiaire du Platform Technologies Group d'Apple montre  comment faire fonctionner Darwin, le noyau de Mac OS X sur un processeur de type ARM.

Apple a sans doute travaillé au portage du noyau Darwin de Mac OS X sur la puce ARMv5, celle-là même qui équipe l'iPhone et l'iPad. Un document appelé « Portage de Darwin sur MV88F6281 » décrit le travail réalisé en 2010 par la Platform Technologies Group d'Apple en vue d'effectuer le portage de Mac OS X sur les processeurs ARM. Ce document est en fait un mémoire de thèse écrit par Tristan Schaap, alors stagiaire au sein du groupe, qui travaille désormais à temps plein pour Apple en tant qu'ingénieur Core OS.

Cette thèse, publiée par l'Université de Technologie de Delfte, et reprise par le blog iMore, explique dans le détail comment le noyau Darwin - présenté comme « la couche basse du système d'exploitation Mac OS X » par l'ingénieur - associé au noyau XNU, lui-même basé sur le micro kernel Open Source Mach, et l'espace utilisateur, pouvaient fonctionner de manière viable sur le processeur MV88F6281. Tristan Schapp décrit le MV88F6281 comme « un processeur Marvell compatible ARMv5te, » précisant que « celui-ci est basé sur un coeur processeur standard Sheeva, personnalisé pour ressembler au coeur ARM926EJ-S conçu par ARM. »

Ce document laisse penser qu'Apple a envisagé la possibilité de faire tourner un MacBook Air avec ce processeur ou peut-être même de l'intégrer à un iPad ou à un iPhone sous OS X. Avant de passer sur la plate-forme x86 d'Intel, Apple avait également fait tourner son système Mac OS X sur des puces PowerPC. La firme de Cupertino possède en effet une certaine expérience dans ce domaine avec l'acquisition de NeXt dont la plate-forme NeXstep a fonctionné sur plusieurs OS et processeurs. La société a consacré beaucoup de temps et effectué de nombreuses recherches pour explorer différentes options. Comme le fait remarquer Jack Perry de iMove, « il paraît évident qu'une entreprise avant-gardiste comme Apple a cherché à développer des versions builds de Mac OS X, compatibles ARM, dans ses laboratoires. »

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité