<span>Le niveau de rémunération des développeurs dépend fortement des langages et technologies maîtrisés, révèle une enquête réalisée par Urban Linker. </span>

L'Image du jour

Le niveau de rémunération des développeurs dépend fortement des langages et technologies maîtrisés, révèle une enquête réalisée par Urban Linker. 

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Attention aux faux sites Megaupload et aux dangers de phishing

Les faux sites Megaupload se multiplient sur le web pour tromper les internautes dépités

Les faux sites Megaupload se multiplient sur le web pour tromper les internautes dépités

Certains sites usurpent le nom de Megaupload pour mener des opérations de phishing.

Les personnes derrière Megaupload travaillent peut-être dur pour rendre leurs serveurs à nouveau accessibles. Mais ce ne sont pas les seuls : depuis vendredi, soit un jour à peine après la mise hors ligne de Megaupload par le FBI, des sites prétendant être la réincarnation du site de téléchargement illégal ont fait leur apparition sur le Net. « Pour l'instant, la plupart de ces imposteurs ressemblent à des sites de phishing, » a déclaré Don Bowman, CTO de Sandvine, un vendeur d'équipement pour le trafic Internet. Un seul site qui s'est identifié par une adresse IP, plutôt que par un nom, prétend être l'adresse du nouveau Megaupload. « Nous travaillons pour être à nouveau pleinement opérationnels », affirme la page du site.

Il est peu probable, cependant, qu'un site aussi populaire que Megaupload ait recours à une adresse IP unique. Parce que cela voudrait dire que chaque visiteur accédant au site arriverait sur le même serveur. « Avant sa fermeture, Megaupload drainait près de 1% du trafic en Amérique du Nord, soit autant que Facebook, » a déclaré le CTO de Sanvine. « Les fautes d'orthographe, comme celle visible sur un site qui met en garde les utilisateurs contre les « pishers », laissent aussi deviner que cette page est probablement fausse, » a ajouté Don Bowman. « Une technique pour tester si un site est vrai ou non consiste à entrer un faux mot de passe lorsque vous vous connectez, » a-t-il expliqué. « Si le site accepte le faux mot de passe, cela signifie que les hameçonneurs qui ont mis le site en place espèrent récupérer les identifiants réels des utilisateurs et leurs mots de passe, » a-t-il ajouté.

Un retour n'est pas exclu

Vendredi dernier, un des avocats de Megaupload a déclaré à Reuters que ses clients espéraient remettre le site en ligne. Les serveurs de la société sont probablement répartis à plusieurs endroits à travers le monde. En fonction des modalités adoptées pour la sauvegarde de données, si une ou deux juridictions dont dépendent les serveurs où sont stockées les données n'ont pas effectué de raid contre l'organisation, le site pourrait revenir bientôt en ligne, » a déclaré le CTO. Mais la relance du site dépend aussi des personnes disponibles et si elles sont prêtes à prendre un tel risque, » fait remarquer Don Bowman. « Tout dépend si ces collaborateurs sont accros aux recettes générées par le site ou s'ils préfèrent rester à distance, » a-t-il ajouté. Jeudi, les autorités fédérales ont fait savoir qu'elles avaient arrêté quatre personnes affiliées avec le site accusées de distribuer illégalement des contenus protégés par le droit d'auteur, et qu'elles avaient des mandats d'arrêt contre trois autres personnes. L'une d'elles pourrait essayer de vendre le site et son contenu à « un autre personnage malintentionné, lequel pourrait racheter les actifs et le faire fonctionner, » a déclaré Don Bowman. « C'est ce qui s'est passé avec The Pirate Bay ».

Certaines des personnes impatientes de voir le site de retour en ligne ne cherchent pas forcément à accéder illégalement à des contenus protégés. C'est le cas de Kyle Goodwin. Celui-ci anime le site OhioSportsNet qui diffuse les vidéos des évènements sportifs des écoles de Cleveland, Ohio. Les vidéastes qui filment les rencontres sportives pour le compte du site, les téléchargent ensuite sur MegaUpload qui leur sert de plateforme pour transférer leurs vidéos à l'animateur. Celui-ci les récupère pour les monter et les mettre en ligne sur son site internet. Celui-ci sauvegardait une version de ses films sur MegaUpload, et en conservait une autre sur un disque dur externe. Mais la semaine dernière, son disque a rendu l'âme. « Ce qui me rend vraiment dingue, c'est que je n'ai reçu aucun avertissement, aucune alerte, sinon je me serais dépêché de récupérer tout ce que j'avais mis sur leurs serveurs, » a-t-il dit. « Maintenant, j'ai perdu toutes mes vidéos. » Les utilisateurs qui n'enfreignent pas les lois du copyright comme Kyle Goodwin ne sont pas les seuls à avoir perdu quelque chose. « L'hébergeur qui louait son espace et sa bande passante va probablement perdre quelques dizaines de millions de dollars, » a déclaré Don Bowman. Selon lui, plus le temps passe, plus les chances de revoir Megaupload en ligne diminuent. « Soit ils reviennent très vite, soit il faudra les oublier et aller voir ailleurs, » a-t-il dit.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité