Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

L'Image du jour

Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
5
Réagissez Imprimer Envoyer

AWS, champion de la disponibilité cloud en 2015

AWS a totalisé sur ses 4 principaux services cloud 56 incidents pour une durée d'indisponibilité de 2h30mn. (crédit : D.R.)

AWS a totalisé sur ses 4 principaux services cloud 56 incidents pour une durée d'indisponibilité de 2h30mn. (crédit : D.R.)

D'après CloudHarmony, spécialisée dans la mesure de la performance cloud, Amazon Web Services arrive en tête des fournisseurs ayant connu un temps d'interruption de service le moins long sur l'année écoulée. Alors qu'AWS a enregistré une indisponibilité annuelle de 2h30mn, celle d'IBM Softlayer a atteint 17 heures.

Une analyse portant sur les interruptions des services cloud en 2015 par CloudHarmony a montré qu'en dépit de fournir l'offre cloud la plus importante sur le marché, AWS a connu le moins de temps d'indisponibilité parmi les plus grands fournisseurs mondiaux. Appartenant au Gartner, CloudHarmony surveille l'état des services cloud en faisant tourner des instances cloud public et en les pingant constamment.

Au cours de l'année écoulée, CloudHarmony a comptabilisé 56 incidents concernant AWS sur 4 de ses principaux services - serveur, stockage, réseau et noms de domaine - pour un temps d'indisponibilité globale de 2 heures et 30 minutes. En comparaison, Microsoft Azure et Google Cloud Platform ont chacun respectivement rencontré 71 et 167 incidents, pour 10h49mn et 11h34mn d'indisponibilité. La méthodologie de CloudHarmony ne comptabilise cependant pas l'ensemble des services cloud d'un fournisseur : dans le cas d'AWS par exemple la panne relative à DynamoDB NoSQL (du SaaS et pas du IaaS) qui a été hors ligne pendant plusieurs heures, n'a ainsi pas été prise en compte. Il convient donc de prendre les résultats présentés avec du recul.

Seulement 34 minutes d'indisponibilité pour Joyent aux Etats-Unis

Par rapport à l'année dernière, AWS a amélioré son temps de disponibilité de 30 minutes (en passant de 2h30mn à 2h d'indisponibilité), tout comme Microsoft Azure qui est passé de 42h d'indisponibilité à 10h49mn (soit une amélioration de 31h11mn). A l'inverse, Google Cloud Platform a vu son temps d'indisponibilité passer de 3h46mn en 2014 à 11h34mn en 2015. En queue de peloton, on trouve IBM Softlayer qui a totalisé 17h d'indisponibilité contre 14h37mn de 2014.

AWS, Azure et Google réalisent une bonne performance par rapport au reste du marché et en particulier les acteurs uniquement présents aux Etats-Unis comme Digital Ocean (12h26mn), Rackspace (12h30mn) et CenturyLink (31h29mn). A noter que Joyent, également uniquement disponible aux États-Unis, a réalisé une belle performance en totalisant seulement 15 incidents pour une durée d'indisponibilité inférieure à 34 minutes.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE5

le 11/01/2016 à 16h15 par Arsene Lupin (Membre) :

@Visiteur7727: vous avez raison, désolé j'ai un facteur 100 en trop quelque part, mon cerveau devait être dans une de ses périodes d'indisponibilité ;-)

Signaler un abus

le 11/01/2016 à 10h42 par Visiteur7727 :

Je ne sais pas comment vous faites votre calcul :)

2,5 heures sur un an, cela fait un taux de disponibilité de 99,97%.

Signaler un abus

le 08/01/2016 à 17h46, Rédacteur LMI répond :

Bonjour,

Des précisions et une correction ont été apportées à ce paragraphe.

Cordialement,
Dominique Filippone

Signaler un abus

le 08/01/2016 à 17h17 par Visiteur7710 :

c'est quoi ces chiffres et le classement qui en résulte ?

[...] Microsoft Azure (31h11mn)
[...] En queue de peloton, on trouve IBM Softlayer qui a totalisé 17h d'indisponibilité

Soit c'est très très mal écrit (ce qui est possible sur LMI), soit c'est une belle boulette.

Signaler un abus

le 08/01/2016 à 16h39 par Arsene Lupin (Membre) :

Une indisponibilité annuelle de 2h30mn, pour AWS, cela donne un taux de disponibilité de 97%. C'est bien mais insuffisant pour de nombreux usages professionnels.
Ne parlons pas de Microsoft Azure (10h49 donc 88%) ni de Google Cloud Platform (11h34 donc 87%), encore moins d'IBM SoftLayer (à peine 81%)... Bref le Cloud public a encore des progrès à faire pour concurrencer les solutions internes.
Dans un autre registre, j'aurais pensé que DynamoDB NoSQL relevait plutôt du PaaS: certes c'est un software, mais plutôt d'infrastructure qu'applicatif.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Décembre 1986 n°261
Publicité
Publicité