Un Apple 1 s'est vendu 950 000$ mercredi à New-York par la maison Bonham, ce qui représente près du double des estimations.

L'Image du jour

Un Apple 1 s'est vendu 950 000$ mercredi à New-York par la maison Bonham, ce qui représente près du double des estimations.

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Brevets : Microsoft passe un accord avec Samsung sur Android

Brevets : Microsoft passe un accord avec Samsung sur Android

Selon les termes d'un accord sur les brevets passé entre les deux acteurs, Samsung paiera une somme à Microsoft pour chaque smartphone et tablette Android vendu.

Les smartphones et les tablettes Android Galaxy de Samsung vont devenir une vache à lait pour Microsoft. Selon nos confrères de PC World, en concluant un accord croisé autour des brevets, l'éditeur de Windows touchera des redevances pour chaque vente de smartphones ou de tablettes Samsung équipés du système d'exploitation développé par Google. Cela fait plusieurs mois que Microsoft et Apple font pression sur Google et sur les fabricants de smartphones et de tablettes tournant sous Android , au motif que l'OS utilise une partie de leurs technologies. En apparence, ce sont de mauvaises nouvelles pour Android. L'OS est censé être utilisé librement, mais Microsoft a déjà commencé à percevoir des royalties de la part de Samsung et également d'HTC, qui ont produit, à eux deux, plus de la moitié des smartphones Android vendus aux États-Unis.

Contribuer au développement de Windows Phone

Du coup, Samsung, HTC et d'autres fabricants seront certainement moins motivés pour créer et commercialiser des terminaux mobiles sous Android, sachant qu'ils devront verser une partie de leurs revenus à Microsoft. En outre, l'accord Samsung-Microsoft a des implications  encore plus importantes concernant Windows Phone, car Samsung devra, selon les termes de la transaction  « coopérer à son développement et à son marketing ». Le Coréen commercialise déjà des smartphones équipés de Windows Phone, mais met surtout l'accent sur Android.

Reste qu'en signant ce contrat, Samsung pourrait revoir ses priorités. La transaction conclue entre Microsoft et HTC ne présentait pas les mêmes stipulations, ou tout du moins Microsoft n'en a pas fait mention dans son communiqué de presse de l'époque. Mais comme le géant des logiciels cherche à engranger davantage de revenus sur les licences d'autres fabricants de smartphones, il s'empresse de passer des accords tels que celui conclu avec Samsung,

Pour ceux qui utilisent Windows Phone et qui souhaitent le voir prospérer, ce sont plutôt de bonnes nouvelles. A l'inverse, les partisans de Google risquent d'être extrêmement contrariés. « A défaut de réussir sur le marché des smartphones, certains n'hésitent pas à recourir à des mesures légales pour extorquer et tirer profit des réalisations accomplies par d'autres, quitte à entraver le rythme de l'innovation », s'est indigné Google dans un communiqué.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 30/09/2011 à 11h09 par jack (Membre) :

Encore une valeur immatérielle, hautement spéculative, qui permet à certains d'exercer un pouvoir démesuré et de confisquer à leur profit ce qui est notre bien commun, la technologie, la science, la culture.
c'est pire que la rage ce besoin de tout transformer en marchandise, du coup la propriété industrielle devient la matière première d'une industrie de la propriété hautement consommatrice en procédures. Cette industrie inclue la Hadopie, de nombreux organismes publics, privé, internationaux, des cabinets de consulting, de lobbying, des services juridiques pléthoriques, des budgets à faire pâlir un banquier grec...
On à beau aimer la justice, là c'est comme le cancer une prolifération anarchique nuisible à l'organisme.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité