Blackberry joue gros en lançant son nouveau smartphone Passport et tente de se différencier de l'iPhone 6.

L'Image du jour

Blackberry joue gros en lançant son nouveau smartphone Passport et tente de se différencier de l'iPhone 6.

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

Dernier Dossier

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

La Champagne-Ardenne, seulement une région viticole et céréalière ! Et bien non, la région est aussi une source d'inspiration pour le numérique. Troye...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Capgemini s'empare d'une grande majorité d'Euriware

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

Areva maison mère d'Euriware a confirmé aux syndicats la vente de cette filiale à Capgemini. Une partie des effectifs restera chez Areva pour assurer l'informatique des sites nucléaires.

Euriware (287 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012) est une SSII très particulière puisque filiale du géant du nucléaire français Areva. La vente de cette SSII envisagée depuis longtemps par la direction d'Areva se heurte donc à un obstacle simple : la garantie que les prestations informatiques exercées par cette structure resteront entre des mains françaises. La vente se fait donc à une autre SSII française, mais une partie des effectifs rejoint Areva pour assurer le service informatique interne.

Selon les syndicats (*), qui ont été informés lundi soir lors d'un Comité central d'entreprise (CCE) , c'est Capgemini qui reprendra l'essentiel des effectifs, soit 1 800 salariés. Leurs statuts et leurs emplois sont garantis pendant deux ans. 155 autres salariés d'Euriware se dirigeant vers la maison mère Areva pour maintenir l'informatique des sites nucléaires.

Ce n'est pas une surprise, en interne le nom de Capgemini est celui qui était le plus fréquemment cité. Un nouveau CCE, mardi prochain, permettra à la direction d'Areva de présenter le projet du repreneur. Celui d'hier, convoqué à 15h, n'a débuté qu'à 18h, après clôture de la bourse.

(*) en particulier le délégué CGT Thierry Achaintre qui a dévoilé l'info sur twitter

Article de Didier Barathon

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 17/10/2013 à 09h44 par Visiteur3082 :

Les 155 personnes sont conservées pour développer le contrôle commande des clients d'AREVA, pas pour assurer l'informatique. L'informatique (Infogérance et intégration) passe chez CAP sinon quel est l'intérêt pour CAP GEMINI

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité