Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

Carrefour retient la géolocalisation par LED pour guider ses clients

Christophe Bresson, directeur communication de Philips France, teste à Suresnes la solution utilisée par le magasin Carrefour Euralille. (Crédit : Arnaud Pessey)

Christophe Bresson, directeur communication de Philips France, teste à Suresnes la solution utilisée par le magasin Carrefour Euralille. (Crédit : Arnaud Pessey)

Pour guider les consommateurs dans l'hypermarché, Carrefour Euralille a installé un système de géolocalisation en intérieur basé sur la lumière LED développé par Philips.

En entrant dans le Carrefour d'Euralille, le client lambda sort son smartphone et lance l'app « Promo C-où », l'oriente vers la lumière et s'aventure vers le rayon où se cache la promotion du jour. C'est le genre de scène que cherche à développer Philips. Avec la technologie VLC (Visible Light Communication), le fabricant néerlandais spécialisé dans la lumière a crée un système de localisation en intérieur qui fonctionne grâce aux LED. Comme nous l'expliquions dans nos colonnes l'an dernier, ce type de technologie peut être utilisé par les détaillants pour envoyer des données de géolocalisation aux clients via une application installée sur le terminal. Le géant de la distribution est le premier à s'y aventurer en France. Le système a été installé dans le cadre de la rénovation de l'hypermarché Carrefour Eurallile, situé dans le cœur de la capitale des Flandres. « Ses clients, urbains et souvent pressés, avaient un fort taux d’insatisfaction sur un point précis : les promotions », explique Christophe Bresson directeur de la communication chez Philips. Des chalands qui avaient l'impression d’être attiré par des promotions qui n'existaient pas, puisqu'elles étaient difficile à trouver. « L'idée de les guider pour trouver les promotions répondait à un vrai besoin, simple et clair », assure M. Bresson.

Une précision d'un mètre

Pour mettre en œuvre ce projet, il a fallu équiper le magasin de 7 800 M² de 2,5 km de rails de LED. Il y a près de 800 luminaires dans le magasin, chacun d'entre eux envoie à travers la lumière un code détectable par la caméra du smartphone. « Pour faire simple : c'est comme du morse ou du binaire qui communique avec des 0 et des 1 ». Sauf que dans ce cas, la communication reste du 1. « Si l'on suit ce principe, cela voudrait dire que le 0 correspond au moment où la lumière est éteinte et le 1, au moment où elle est allumée ». Ces légères fluctuations sont invisibles pour l’œil humain mais crée un faisceau lumineux codé et lisible par la caméra du smartphone. Il est ensuite interprété par l'app, déterminant, ainsi, la position de l'utilisateur – à un mètre près – grâce à l'emplacement des luminaires.

« Les idées ne manquent pas »

Tout cela est rendu possible grâce à une API proposée par Philips pour compléter des apps. Si Carrefour a décidé d'exploiter cette technologie pour guider ses clients dans sa surface de vente, d'autres entreprises l'ont exploité pour des projets différents. « Les idées ne manquent pas, il y a des besoins très variables. Tout dépendra de l'intérêt des applications développées », assure le responsable de Philips. Depuis cet été, l'immeuble The Edge à Amsterdam, exploité par le cabinet Deloitte, utilise les LED de Philips pour avoir une vue globale sur le taux d'occupation des locaux. Avec à la clé, la possibilité d'optimiser le nettoyage, le chauffage ou l'éclairage. Les luminaires sont alimentés par des câbles Ethernet via une connectique RJ45 (technologie Power-over-Ethernet), de quoi transmettre et recevoir de l'information. Ainsi, les usagers de l'immeuble peuvent interagir avec leur environnement grâce à une application. En plus des luminaires, le smartphone est alors en mesure de communiquer avec le chauffage, la ventilation et les services techniques.

Envoyer des push en fonction de la localisation

Autre cas d'usage : en 2014, le musée néerlandais Boerhaave de Leyde a équipé chaque visiteur d'une tablette sur laquelle une app d'information a été installée. En connectant les API de Philips à cette app, les tablettes ont pu recevoir des informations sur les œuvres. Pour ce faire, des LED ont été installées et dès qu'un visiteur se déplaçait, il recevait des données correspondantes à l’œuvre qu'il était en train de contempler.

Le musée Boerhaave de Leyde, en Hollande, a installé le système à LED de Philips pour envoyer des informations sur les oeuvres présentées.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 23/10/2015 à 12h04 par Visiteur7132 :

Le gros frein du LIFI (Philips n'a rien inventé sur le coups), c'est qu'il faut que l'application soit ouverte. Je sais pas vous, mais je ne fait jamais mes courses avec l'application de Carrefour ouverte ...
La solution du Beacon est bien plus prometteuse puisqu'on est capable de réveiller l'application et d'avertir l'utilisateur meme si son smartphone est dans ça poche.
Quant à la précision, on reste sur la meme échelle.
Et je ne vous parle pas de la différence de prix ....

Signaler un abus

le 22/10/2015 à 13h49 par Visiteur7121 :

Fascinée par les nouvelles technologies, je trouve cet article très intéressant et particulièrement complet.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
24 Janvier 1983 n°86
Publicité
Publicité
Publicité