Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Comment mieux sécuriser les objets connectés

WISeKey et Kaspersky Lab veulent sécuriser les wearables comme les montres connectées. (Crédit D.R.).

WISeKey et Kaspersky Lab veulent sécuriser les wearables comme les montres connectées. (Crédit D.R.).

WISeKey et Kaspersky Lab nouent un partenariat pour renforcer la protection des wearbales contre les cyber-attaques en intégrant l'authentification et le cryptage dès le début.

WISeKey et Kaspersky Lab considèrent qu'il est inévitable que les wearables deviennent une cible de plus en plus importante des cyberpirates. Ils mettent en avant un rapport de Tractica qui pose que les wearables devraient, d'ici à 2020, représenter un cinquième des transactions de paiement mobile, soit 500 milliards de dollars par an. Les deux sociétés ont décidé de développer conjointement une technologie qui va intégrer l'authentification et le cryptage des données au sein des nouveaux wearables. Il s'agira de leur permettre de ses connecter en toute sécurité, de communiquer et d'échanger des données financières.

Eugene Kaspersky, CEO de Kaspersky Lab, estime qu'il y a un besoin urgent d'établir et de mettre en œuvre des niveaux de sécurité plus élevés pour les dispositifs d'Internet des objets: «Nous vivons dans un monde connecté dans lequel le nombre d'appareils connectés continue de croître, tout comme le nombre de menaces : Malheureusement, il y a actuellement en service des millions d'appareils qui n'ont jamais été conçu pour être sécurisés. Mais la sécurité doit être intégrée depuis le début.»

Cette solution sera basée sur les solutions de WISeKey: «Cryptographic Root of Trust for IoT» et «NFCTrusted».

www.ICTjournal.ch

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
30 Mai 1983 n°104
Publicité
Publicité