Advertisement
Une version test d'une boutique d'applications d'entreprises par Microsoft a fuité sur le web avant de disparaître...

L'Image du jour

Une version test d'une boutique d'applications d'entreprises par Microsoft a fuité sur le web avant de disparaître...

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Dell/EMC : feu vert de la Commission européenne

Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence, a souligné que l'acquisition d'EMC par Dell avait pu être approuvé rapidement compte-tenu de la situation concurrentielle des marchés concernés. (crédit : D.R.)

Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence, a souligné que l'acquisition d'EMC par Dell avait pu être approuvé rapidement compte-tenu de la situation concurrentielle des marchés concernés. (crédit : D.R.)

Le rapprochement entre Dell et EMC n'entravera pas la concurrence tant sur les marché des systèmes de stockage externes pour l'entreprise que sur celui des solutions de virtualisation où évolue VMware. Les solutions rivales sont suffisamment nombreuses, de même que les partenariats croisés, constate la Commission européenne qui vient de donner son accord concernant le rachat d'EMC par Dell.

La Commission européenne a approuvé hier l’acquisition du fabricant de solutions de stockage EMC par le groupe informatique Dell, n°2 du marché des serveurs, n°3 sur les PC, éditeur de logiciels, prestataire de services IT et également fournisseur de solutions de stockage. En octobre 2015, le groupe texan fondé et dirigé par Michael Dell avait annoncé son intention de racheter EMC pour 67 milliards de dollars.

La Commissaire à la concurrence Margrethe Vestager a indiqué dans un communiqué daté du 29 février que compte-tenu de l’importance stratégique du secteur du stockage, elle était contente que cette transaction de plusieurs milliards de dollars ait pu être approuvée dans un délai si court tout en veillant à ce qu’il n’y ait aucun effets négatifs sur les clients. Elle salue dans le même temps la coopération étroite qui a pu être établie avec son homologue américain, la Federal Trade Commission.

VMware fait face à une concurrence croissante

Sur le marché des systèmes de stockage externes pour l’entreprise, la Commission européenne a trouvé que la fusion des deux groupes représentait une part de marché modérée et que l’opération modifiait peu la donne. La concurrence des fournisseurs établis tels qu’Hitachi, HP, IBM et NetApp reste forte, sans compter les nouveaux entrants. Concernant les solutions de virtualisation, sur lequel Dell récupère VMware, filiale d’EMC, qui occupe une forte position sur ce marché, la Commission estime que, sur la base des éléments disponibles, la fusion n’aura pas la capacité à exclure les autres acteurs. Elle constate que VMware fait face à une concurrence croissante sur le marché de la virtualisation de serveurs de la part de fournisseurs comme Citrix, Microsoft et Red Hat, et doit aussi, dans une moindre mesure, affronter de nouvelles technologies. Bruxelles note aussi que les clients retiennent généralement les solutions de plusieurs fournisseurs, que la stratégie de VMware est neutre vis-à-vis des logiciels et du matériel et que celui-ci travaille avec de nombreux constructeurs et éditeurs.

Enfin, dans son communiqué, la Commission européenne ajoute que Dell évolue face à d’importants concurrents sur le marché des serveurs et que ceux-ci continueront à opérer en partenariat avec VMware ou avec d’autres fournisseurs de solutions de virtualisation. En conclusion, le rapprochement de Dell et EMC n’aura pas d’impact négatif sur la concurrence eu égard aux nombreuses alternatives aux solutions de VMware, y compris sur le marché des systèmes convergés et hyperconvergés.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
18 Octobre 1996 n°694
Publicité
Publicité
Publicité