Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

L'Image du jour

Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Des circuits électroniques souples et extensibles pour les capteurs corporels

La technologie de circuits souples de l'équipe de l'EPFL utilise un alliage d'or et de gallium. (Source: ©EPFL/LSBI)

La technologie de circuits souples de l'équipe de l'EPFL utilise un alliage d'or et de gallium. (Source: ©EPFL/LSBI)

Des chercheurs de l'EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) ont mis au point une technologie de pistes électriques flexibles qui permettront de concevoir des circuits électroniques souples et étirables.

A cause de leur rigidité, les circuits imprimés qui composent ordinateurs et autres appareils connectés ne sont pas adaptés à toute utilisation. Une contrainte qui appartiendra bientôt au passé. Une équipe de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) a en effet relevé le défi de créer des pistes électriques élastiques. Sorties du Laboratoire des interfaces bioélectroniques souples (LSBI), celles-ci sont déformables et étirables jusqu’à quatre fois leur longueur. Ce travail de doctorat a fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Advanced Materials.

Ces pistes électriques souples, extensibles  dans toutes les directions sans mettre à mal la conductivité, pourraient notamment servir à la réalisation de peaux artificielles, de vêtements connectés ou de capteurs corporels. « On peut imaginer toutes sortes d’utilisation sur des formes complexes, en mouvements ou qui évoluent au cours du temps », relève Hadrien Michaud, doctorant au Laboratoire d’interfaces bioélectroniques souples (LSBI) et l’un des auteurs de l’étude. 

Pour concevoir leur technologie, les chercheurs ont pensé à faire appel à un alliage d’or et de gallium. «L’utilisation de métaux liquides, intégrés en couche mince dans des supports de polymères aux propriétés élastiques», leur est apparu comme une piste prometteuse. Le gallium présente la particularité de rester liquide à température ambiante. 

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
02 Février 1987 n°265
Publicité
Publicité