L'UE a demandé aux FAI européens d'appliquer des règles de neutralité beaucoup plus strictes.

L'Image du jour

L'UE a demandé aux FAI européens d'appliquer des règles de neutralité beaucoup plus strictes.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Equinix choisit l'Open Compute pour ses datacenters

Equinix va recourir aux technologies du projet Open Compute de Facebook dans ses datacenters. Sa plateforme s'appuiera sur Mesosphere. (crédit : D.R.)

Equinix va recourir aux technologies du projet Open Compute de Facebook dans ses datacenters. Sa plateforme s'appuiera sur Mesosphere. (crédit : D.R.)

En collaboration avec Facebook, l'hébergeur Equinix, qui gère plus d'une centaine de datacenters dans le monde, va développer un écosystème s'appuyant sur les technologies réseau du projet Open Compute. Dans ce cadre, il va intégrer les commutateurs open source Wedge d'OCP dans l'architecture de ses datacenters.

Les technologies réseau ouvertes de Facebook font leur entrée dans les datacenters avec l’adoption, par le spécialiste de l’hébergement Equinix, des commutateurs Wedge développés par Facebook et versés au projet Open Compute (OCP). Equinix explique que cela lui permettra « de développer un écosystème open source au sein de ses datacenters International Business Exchange (IBX) ». Il va collaborer avec Facebook autour de la création d’une « plateforme pour le développement de logiciels et la création d’équipements ». C’est la dernière concrétisation en date du projet open source lancé par Facebook en 2011. Elle a été annoncée à l’occasion de l’OCP Summit qui se tient en ce moment à San Jose (9-10 mars).

Le projet Open Compute décrit une architecture de matériels que n’importe quel fabricant peut réaliser afin d’apporter à d’autres entreprises l’efficacité éprouvée des infrastructures conçues par Facebook pour ses propres besoins de gestion d’applications web à grande échelle. Les bénéfices apportés sont principalement des coûts réduits et une plus grande flexibilité. Equinix est loin d’être une start-up. Il gère plus de 100 datacenters dans le monde dans lesquels il héberge les services et applications de plus de 7 500 clients. Parmi ces derniers se trouvent plus de 1 100 fournisseurs réseau et plus de 500 fournisseurs de services cloud. Equinix travaille déjà avec Cisco Sytems dans le cadre de son initiative d’interconnexion de datacenters Intercloud. En 2014, il a notamment indiqué qu’il déploierait les commutateurs Nexus 9000 Series.

La plateforme intègrera les commutateurs Wedge

Equinix n’a pas précisé dans quelles proportions il allait introduire les technologies OCP dans son infrastructure. Les commutateurs Wedge, que Facebook a annoncés en 2014 et déjà déployés des milliers de fois dans ses propres datacenters, en feront partie et sa plateforme s’appuiera sur Mesosphere DCOS, système d’exploitation pour datacenter basé sur Apache Mesos, « utilisé en production à très grande échelle », rappelle Equinix. Cet OS centralise l’ensemble des ressources du datacenter, planifie les charges de travail et réduit la consommation d’énergie. La plateforme servira au déploiement de ressources pour faire face à la croissance des applications mobiles, de cloud hybride ou de mises en oeuvre liées à l’Internet des objets, a indiqué l’hébergeur. Le projet Open Compute a commencé à s’étendre du côté des technologies réseau à partir de 2013 et ses avancées sur ce terrain ont été notables à partir de l’OCP Summit de l’an dernier, avec la participation de fournisseurs comme Hewlett Packard, Broadcom et Big Switch Networks.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité