Bardées de capteurs, les automobiles se préparent à passer à la conduite autonome.

L'Image du jour

Bardées de capteurs, les automobiles se préparent à passer à la conduite autonome.

Voiture autonome : les acteurs sont en place, que la course commence !

Dernier Dossier

Voiture autonome : les acteurs sont en place, que la course commence !

Le Mondial de l'Automobile ouvre ses portes à Paris du 1 au 16 octobre au parc des Expositions porte de Versailles. A l'occasion de cette édition, les...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
3
Réagissez Imprimer Envoyer

Google Apps for Work passe le cap des 2M de clients payants

Renaud Perrier, responsable mondial du programme ISV pour Google for Work. (crédit : D.R.)

Renaud Perrier, responsable mondial du programme ISV pour Google for Work. (crédit : D.R.)

La version payante de la suite bureautique et collaborative de Google pour les professionnels a franchi le cap des 2 millions d'entreprises utilisatrices. L'éditeur tisse une relation étroite avec son réseau de partenaires pour renforcer son Apps Marketplace, tout en soignant l'intégration de ses apps à des solutions tierces.

Ce n'est un secret pour personne, depuis plusieurs mois Google s'est engagé dans une opération séduction auprès des entreprises. Une volonté qui a apparemment fini par payer, l'éditeur venant de dépasser le cap des 2 millions de clients professionnels payants Apps for Work. « Chaque jour, ce sont plus de 5 000 entreprises qui font confiance à Google Apps for Work », nous a indiqué Renaud Perrier, responsable mondial du programme ISV pour Google for Work.

Pour attirer les entreprises - et après avoir toiletté sa suite bureautique et collaborative en la renommant Apps for Work - la firme de Mountain View a ainsi donné un coup d'accélérateur à sa place de marché en ligne Apps MarketPlace. Créée en 2010, cette dernière vient de franchir le cap des 800 applications, dont une centaine répondant spécifiquement aux besoins des entreprises dans de multiples domaines (comptabilité/finance, administration/gestion, RH et juridique, marketing, CRM...) auxquelles ont dernièrement été ajoutées ProsperWorks (CRM), SmartSheet (gestion de projets), Ping Identity et Okta (gestion des identités et des accès), Ringcentral and Switch (téléphonie) et les deux françaises AODocs et Powertools (gestion de documents).

6 mois minimum entre la mise à disposition des API et la sortie de l'app tierce

« Nous sommes très proches des éditeurs tiers qui développent des solutions autour des Apps for Work en travaillant avec eux en amont, voire en allant jusqu'à réaliser des développements spécifiques comme avec SAP, Salesforce ou encore tout dernièrement Kronos », a expliqué Renaud Perrier. Afin de renforcer son écosystème d'éditeurs-partenaires tiers, Google a mis en place une stratégie bien rodée : « Un premier contact est effectué avec nos équipes internes pour déterminer les apports de l'intégration entre les solutions tierces à Apps for Work, ensuite nous proposons dans un deuxième temps des rencontres privilégiées avec nos équipes d'ingénieurs et de développement à Mountain View ». Un bon moyen donc pour présenter aux éditeurs de façon privilégiée la feuille de route de Google. « Ces éditeurs travaillent très en amont avec nos API, plus tôt ils ont les informations, plus tôt ils peuvent se lancer dans le développement », poursuit Renaud Perrier. En moyenne, un délai de 6 mois s'écoule entre la mise à disposition des API et la disponibilité d'une solution tierce intégrée à Apps for work.

Alors que Google travaille main dans la main avec un nombre croissant d'éditeurs tiers, le lien étroit tissé avec eux peut-il aller jusqu'à un rachat ? Rien n'est moins sûr : « Nous n'avons pas vocation à injecter du capital ou racheter les éditeurs avec qui nous travaillons sur notre Marketplace. Nous travaillons avec eux car nous pensons qu'ils apportent une brique fonctionnelle qui va servir aux utilisateurs d'Apps for Work sans que nous ayons besoin de la développer », a expliqué Renaud Perrier.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE3

le 15/01/2016 à 19h52 par Visiteur7771 :

Et il reste la 3/4G comme solution de secours. C'est quand même mieux que panne d'ordinateur, perte des documents...

Signaler un abus

le 14/01/2016 à 18h10 par Visiteur7763 :

Il y a un mode offline...

Signaler un abus

le 14/01/2016 à 15h42 par Nathan (Membre) :

Faut pas avoir de panne internet. Sans quoi, plus de bureautique...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
19 Mai 1986 n°235
Publicité
Publicité