Advertisement
Créé par des chercheurs israéliens, le malware Fansmitter exploite les ondes sonores du ventilateur d'un PC pour transférer des données.

L'Image du jour

Créé par des chercheurs israéliens, le malware Fansmitter exploite les ondes sonores du ventilateur d'un PC pour transférer des données.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Google Drive contrôle mieux le partage de fichiers

La console d'administrateur des Google Apps propose de nouveaux paramétrages pour restreindre le partage de fichiers. (crédit : D.R.)

La console d'administrateur des Google Apps propose de nouveaux paramétrages pour restreindre le partage de fichiers. (crédit : D.R.)

Une mise à jour des apps bureautiques de Google donne aux administrateurs la possibilité de mieux contrôler et de restreindre les options de partage de fichiers des utilisateurs sur Drive.

Pour adapter un peu plus ses apps de collaboration aux usages de l’entreprise, Google vient de leur ajouter une fonction permettant aux administrateurs de gérer plus finement le partage de fichiers. Lorsque les utilisateurs envoient un lien vers un document, une feuille de calcul ou une présentation qu’ils ont sauvegardés dans Drive à des personnes qui ne disposent pas d’accès pour les consulter, Google demande automatiquement aux expéditeurs d’autoriser ces destinataires à accéder aux fichiers. Avec la mise à jour présentée hier, les administrateurs des apps peuvent restreindre les possibilités de partage. La boîte de dialogue proposant le plus d’options permettra aux utilisateurs de partager les fichiers avec les destinataires de leur mail, de le faire au sein d’un domaine partagé (par exemple avec tous les collaborateurs d’une entreprise) ou avec toute personne ayant accès au lien.

Mais il est aussi possible de réduire les options en autorisant le partage seulement avec les autres utilisateurs du domaine ou uniquement les destinataires du message. Les administrateurs peuvent contrôler les permissions en fonction de ce que le système suggère comme options de partage. Cela permettra de limiter la diffusion de fichiers. Dans les entreprises qui empêchent déjà la diffusion publique, cette mise à jour ne changera rien pour les utilisateurs. Par défaut, ils pourront seulement partager avec les utilisateurs de leur domaine ou les destinataires de leur mail.

Par défaut, la politique la moins permissive est retenue

Dans un billet de blog, Google détaille les possibilités apportées. Tout n’est pas si simple. « Il est important de noter que les options de partage offertes aux utilisateurs dépendront du paramétrage du domaine du propriétaire du document, qui ne sera peut-être pas le même que le paramétrage du domaine de la personne qui partage le fichier », souligne par exemple Google. Ainsi, si quelqu’un essaie de partager plusieurs fichiers et que des politiques différentes leur sont appliquées (parce que les propriétaires de documents se trouvent dans des domaines différents), ce sera la politique la moins permissive qui sera conservée lorsque les options de partage seront proposées aux utilisateurs.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
13 Avril 2001 n°891
Publicité
Publicité
Publicité