L'UE a demandé aux FAI européens d'appliquer des règles de neutralité beaucoup plus strictes.

L'Image du jour

L'UE a demandé aux FAI européens d'appliquer des règles de neutralité beaucoup plus strictes.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

IBM abandonne son activité fabrication de puces à GlobalFoundries

IBM va verser 1,3 Md$ à GlobalFoubdries pour se débarrasser de son activité semi-conducteurs

IBM va verser 1,3 Md$ à GlobalFoubdries pour se débarrasser de son activité semi-conducteurs

Suite à un accord avec le fabricant de puces GolablFoundries, IBM s'apprête à annoncer la cession de son activité fonderie moyennant une compensation de 1,3 milliard de dollars.

Sous la pression des actionnaires à la recherche de meilleures marges, IBM s'apprête à faire ce lundi ce qu'il appelle une « grande annonce business ». Big blue aurait en fait finalisé un accord avec le fabriquant de puces GlobalFoundries pour lui confier ses activités fonderie. Si IBM a annoncé hier qu'elle publierait sa déclaration trimestriels lundi matin, la société a également déclaré qu'elle en profiterait  pour réaliser une annonce supplémentaire.

Ginni Rometty, la CEO d'IBM, est à la recherche des moyens lui permettant d'accroître les marges des actionnaires alors que la croissance des revenus de l'entreprise ralentit en attendant la transition vers de nouvelles offres technologiques. Une façon de faire est bien souvent de se séparer des activités les moins rentables. La cession de la fonderie d'IBM à East Fishkill, dans l'état de New York, est l'une des pistes étudiées par les stratèges de la compagnie.

IBM a refusé de commenter l'annonce

On sait depuis cet été qu'IBM travaille sur la cession de sa fonderie à GlobalFoundries. La transaction a cependant échoué faute d'accord sur la compensation financière, GlobalFoundries demandant 2 milliards de dollars pour accompagner la reprise de l'activité, Big Blue ne proposant qu'un milliard, selon un article de Bloomberg. Dimanche soir, Bloomberg, citant deux personnes ayant eu connaissance du dossier, a indiqué qu'IBM et GlobalFoundries ont conclu un accord de 1,3 milliard de dollars pour la reprise de l'usine d'East Fishkill avec ses employés.

 
Les installations semi-conducteurs d'IBM à East Fishkill vont tomber dans l'escarcelle de GlobalFoundries (crédit D.R.).

En cessant de vendre des composants, IBM partirait sur un modèle proche de celui d'ARM avec la cession de licences sur le design de ses puces. Un peu plus tôt ce mois-ci, la firme d'Armonk a conclu un accord pour vendre son activité serveurs x86 à Lenovo pour 2,1 milliards de dollars. Son activité matériel repose aujourd'hui autour de l'architecture Power, qui est surtout connu pour alimenter le supercalculateur Watson et les serveurs System p.

Désengagement progressif de l'activité matérielle

Pendant des décennies, IBM a lui même construit ses serveurs Power (ex RS/6000), mais la firme travaille désormais avec d'autres fabricants de matériel. L'année dernière, Big blue a commencé à licencier son architecture à des sociétés tierces qui peuvent développer des puces, des serveurs et des composants. Il a également formé la Fondation OpenPower - qui rassemble Samsung, Google, Tyan et Nvidia en tant que membres - afin de promouvoir la plate-forme Power (logiciel et matériel).

Si l'accord avec GlobalFoundries est bien rendu public, IBM va probablement confier à la firme de Sunnyvale la fabrication de ses puces. GlobalFoundries possède de nombreuses usines un peu partout dans le monde, à Dresde en Allemagne, à Malte, dans le comté de Saratoga dans l'état de New-York et à Singapour. GlobalFoundries était la fonderie d'AMD, qui s'en est séparée en 2012. Avec ses 13 000 employés, elle est aujourd'hui le deuxième fabricant de semi-conducteurs au monde derrière le taiwainais TSMC.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 21/10/2014 à 09h40 par Visiteur4774 :

Triste transition pour ce fleuron. Il y a quelques dizaines d'années , ATT Bell Labs et IBM se faisaient une competition pour le plus grand nombre de Prix Nobel. ATT a été découpé en Baby Bells . C'est au tour de IBM Microlectronics de rentrer dans le rang.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité