Advertisement
Google a affiné la précision de sa mosaïque terrestre sur Earth et Maps avec Landsat 8. Ci-dessus, la ville de New York, avant et après.

L'Image du jour

Google a affiné la précision de sa mosaïque terrestre sur Earth et Maps avec Landsat 8. Ci-dessus, la ville de New York, avant et après.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Impôts: Amazon doit 252 millions de dollars au fisc français

Crédit: D.R

Crédit: D.R

Le fisc français reproche au géant du commerce en ligne Amazon d'avoir déclaré à l'étranger le chiffre d'affaires réalisé en France entre 2006 et 2010.

Après Microsoft et les suspicions sur Google, c'est au tour d'Amazon d'être inquiété par le fisc français. L'administration réclame 252 millions de dollars -soit près de 200 millions d'euros- au géant américain du commerce en ligne, en arriérés d'impôts et en pénalités pour les années allant de 2006 à 2010. L'information provient d'un document officiel du groupe datant de  fin octobre suite à ses résultats financiers, et consultable sur le site de la SEC, l'autorité américaine des marchés financiers.

Dans ce document, Amazon indique être en désaccord avec l'estimation présentée et envisage de contester vigoureusement cette demande de l'administration française.  Bercy reproche au groupe de faire converger les chiffres d'affaires réalisés dans certains pays européens vers une filiale basée au Luxembourg, où la fiscalité est beaucoup plus avantageuse.  Amazon a ajouté « faire appel à tous les recours administratifs à sa disposition » pour contester la décision du fisc français ». S'il ne devait pas parvenir à un accord amiable, il envisagera d'engager des poursuites  judiciaires.

Amazon est également la cible de plusieurs autres services fiscaux. « Nous sommes soumis à la fiscalité dans plusieurs États et juridictions à l'étranger dont la Chine, l'Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni », précise l'entreprise dans son communiqué à la SEC. «  Nous pourrions faire l'objet de procédures pour les exercices clos depuis 2003 ».

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 04/04/2013 à 22h37 par Visiteur1484 :

Un gros boycott ne serait pas malvenu. Le contribuable français ne peut pas payer les impôts d'Amazon à la place d'Amazon.

On ne peut pas payer les produits achetés à Amazon ET les impôts d'Amazon. Ce serait payer Amazon Deux fois.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
21 Juin 1996 n°683
Publicité
Publicité
Publicité