La puce graphique du smartphone 3D de Google se dévoile.

L'Image du jour

La puce graphique du smartphone 3D de Google se dévoile.

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La cybersécurité reste en tête des préoccupations des DSI

Le cabinet Ernst & Young (devenu EY au 1er juillet dernier) vient de publier sa seizième enquête annuelle sur la sécurité de l'information. Face aux menaces croissantes, les budgets restent faibles mais s'accroissent.

La sécurité de l'information reste une priorité majeure dans les entreprises selon la dernière étude publiée par EY (ex-Ernst & Young). Les budgets qui y sont consacrés vont même croître de plus de 5% dans la moitié des organisations dans le monde, la croissance dépassant les 15% dans 20% des cas. La stabilité est la règle dans 45% des organisations et 4% seulement prévoyant une baisse au moins égale à 5%. Les budgets demeurent cependant la principale gêne pour mettre en place une bonne sécurisation dans 65% des cas. Pourtant, les budgets ont du mal à se justifier puisque le coût total direct sur l'année passée des incidents a été estimé à moins de 50 000 dollars dans la majorité des cas.

La première inquiétude des organisations reste le plan de continuité d'activité (PCA) suivie de la lutte contre les cyber-attaques. La conformité réglementaire conclut le tiercé. Les investissements porteront davantage cette année, en toute logique, sur le PCA mais également sur la protection des « technologies émergentes » telles que le cloud computing et la virtualisation, devant la DLP (Data Loss Prevention, prévention de la perte de données).

Les référentiels de bonnes pratiques et les normes sont largement appliqués à travers le monde, notamment Cobit, ITIL et ISO/IEC 2700x. Dans près de la moitié des organisations, le RSSI est sous les ordres du DSI. Le rattachement à un responsable global de gestion des risques reste marginal (5%), même inférieur au rattachement au DG (10%).

A propos de l'étude

L'étude « Global Information Security Survey 2013 » réalisé par EY (ex-Ernst & Young) se base sur une enquête auprès de 1 909 répondants de 144 pays. Le secteur le plus représenté est la banque et le secteur financier (361 répondants) suivi de l'IT (179), du secteur public (128) et de l'assurance (125). Les répondants sont essentiellement des décideurs IT : cadre IT (402), cadre sécurité (302), RSSI (233) et DSI (217). La majorité appartient à des organisations de plus de 5 000 collaborateurs.

Article de Bertrand Lemaire

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité