Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La start-up Seemage séduit tant Dassault Systèmes, qu'à la fin il la croque

La start-up Seemage séduit tant Dassault Systèmes, qu'à la fin il la croque

Seemage, éditeur français installé à Sophia Antipolis, vient d'être racheté par le fournisseur de solutions de CAO Dassault Systèmes, séduit par l'expertise que la start-up a su développer dans le domaine de l'accès aux informations techniques sur les produits. L'éditeur de Catia avait commencé par nouer un partenariat avec Seemage il y a tout juste un mois, qui faisait le pont entre le PLM (Product lifecycle management, gestion du cycle de vie des produits) de Dassault et son offre de vue en 3D. Dassault Systèmes dit en effet vouloir démocratiser l'accès aux données 3D de CAO (conception assistée par ordinateur) et leur exploitation, avec l'ambition de faire de la 3D « un média universel ». Au catalogue de Seemage figure un outil de visualisation comme Viz qui permet d'ouvrir différents modèles de CAO dans leur contexte - avec définitions, concepts de conception... -, sans pourtant disposer des logiciels qui les ont créés (Adobe développe un concept similaire pour son PDF). L'éditeur propose également Mockup pour manipuler des fichiers de CAO pouvant contenir plusieurs milliers de pièces. Tout cela, précise Seemage, sans « connaissance préalable des applications de CAO ». Les solutions de visualisation et d'exploitation de fichiers 3D de Seemage avaient déjà su retenir l'attention d'investisseurs comme TechFund Capital Europe, Sophia Euro Lab et Primaveris. L'entreprise fait par ailleurs partie des candidats ayant été sélectionnés par Microsoft dans le cadre de son programme Idées (Initiative pour le développement économique des éditeurs de logiciels et des start-up), des sociétés triées sur le volet (25 par an seulement) pour le caractère innovant de leur produit et pour leur potentiel international. Outre la France, Seemage est également installé aux Etats-Unis (dans le Massachusetts).



Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité