Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le carnet de commandes de Projetlys a bondi de 63% fin 2015

Phil Sorgen (à gauche), le corporate vice president worldwide partner channel de Microsoft, et Eric Decroix, le directeur associé de Projetlys, lors de la WPC 2015. (crédit : D.R.)

Phil Sorgen (à gauche), le corporate vice president worldwide partner channel de Microsoft, et Eric Decroix, le directeur associé de Projetlys, lors de la WPC 2015. (crédit : D.R.)

Avec un chiffre d'affaires estimé à des 5 millions d'euros pour 2015, la SSII lyonnaise Projetlys devrait rater de peu son objectif annuel de revenus. Une situation qui l'entreprise analyse par des embauches pas assez nombreuses.

En septembre dernier, Eric Decroix prévoyait que Projetlys finirait 2015 sur un chiffre d'affaires en hausse de 56% à 5 M€. Deux mois avant la publication officiel du bilan de la SSII lyonnaise, son directeur associé indique que l'objectif ne sera finalement pas rempli. « Nous avions les commandes nécessaires pour y parvenir mais les recrutements de collaborateurs n'ont pas suivis le rythme », indique le dirigeant. La société spécialisée sur les technologies Microsoft n'a pourtant pas chômé, en recrutant 22 collaborateurs qui ont porté son effectif total à 50 personnes. Il lui aurait néanmoins fallu en embaucher 35 pour tenir ses prévisions.

Pour Eric Decroix, Projetlys a pâti d'un manque de notoriété auprès des jeunes ingénieurs, principalement au cours du premier semestre. De ce point de vue, les choses se sont arrangées lors du second semestre, après que Microsoft a remis à la SSII le prix de partenaire de l'année pour la France lors de la WPC 2015. Si cette récompense et les retombées médiatiques qu'elle a occasionnées étaient arrivées plus tôt, l'entreprise aurait peut-être réussi à attirer plus de ressources.

Hausse de 63% du carnet de commandes à fin 2015

Reste que les bénéfices de cette reconnaissance de Microsoft permettent désormais aux dirigeants de la SSII d'être plus confiants dans la réalisation du plan de recrutement qu'ils ont prévu pour 2016. Cette année, 35 nouveaux arrivants sont attendus dans les rangs de l'entreprise. Il vaudrait d'ailleurs mieux que ces embauches soient réalisées, car si Projetlys n'est pas parvenu à atteindre l'objectif de revenus qu'elle s'était fixé pour l'année dernière, son carnet de commandes pour 2016 est déjà bien rempli. A la fin 2015, il représentait en effet 5,2 M€, soit 63% de mieux qu'à la même période en 2014. De quoi permettre à Projetlys de tabler sur un chiffre d'affaires de 6 à 6,5 M€ pour l'année en cours.

L'entreprise compte notamment capitaliser sur le succès de solutions qu'elle a lancé il y a quelques mois, notamment l'offre packagée « ma collectivité numérique » (mars) dont elle équipe les 204 élus de la région Auvergne - Rhône-Alpes depuis le 4 janvier dernier.

Un rachat qui se précise

L'autre vecteur de croissance sur lequel planche les dirigeants de Projetlys est la concrétisation de sa première opération de croissance externe. Dans ce domaine, les choses avancent. Deux cibles ont été identifiées, dont la plus importante emploie un effectif de 40 personnes. « Nous ne finaliserons qu'une seule acquisition pour nous donner toutes les chances de bien réussir l'intégration de cette structure », précise toutefois Eric Decroix.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité