Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
4
Réagissez Imprimer Envoyer

Le champion du monde de Go encore terrassé par la machine

Lee Sedol, champion de monde de Go, dépité après sa deuxième défaite d'affilée contre le programme AlphaGo de Google. (crédit : D.R.)

Lee Sedol, champion de monde de Go, dépité après sa deuxième défaite d'affilée contre le programme AlphaGo de Google. (crédit : D.R.)

Lee SeDol, le champion du monde de Go qui s'est engagé dans une partie à 5 manches contre le programme informatique AlphaGo de Google Deepmind a encore perdu une manche. A aucun moment, le joueur ne s'est senti en position favorable face à la machine.

C'est encore un coup dur porté à l'Humanité face à la machine. Engagé dans une âpre partie de Go contre AlphaGo, le programme informatique mis au point par Google, le joueur coréen Lee SeDol, pourtant champion du monde, a une nouvelle fois peiné après une première défaite mercredi. Et pas qu'un peu. Cette seconde manche s'est en effet avérée encore plus éprouvante mentalement que la précédente, le champion de 33 ans ayant déclaré qu'à aucun moment il ne s'était senti en position favorable au cours de cette partie. Le programme de Google a su même faire preuve d'une certaine « ruse » en jouant au départ des coups semblant être des erreurs mais qui au final se sont avérées faire partie de la « stratégie » mise en place par le programme, qui rappelons-le est basé sur de l'apprentissage machine, pour mieux piéger l'homme. Lee SeDol a perdu de deux points au bout des 5 heures du temps de jeu imparti.

La troisième rencontre entre l'homme et la machine va avoir lieu samedi à 4h30 du matin (heure française). Cinq manches ont été prévues pour cette rencontre.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE4

le 14/03/2016 à 07h18 par Visiteur8150 :

oooops, l'article a 3 jours de retard :)
3-1 pour alphago pour le moment. Lee Sedol ayant marqué un très joli point dans la 4ieme partie.
La 5ieme partie mardi matin.
Néanmoins on peu saluer le travail de Google/DeepMind sur ce projet fantastique. La percée de l'informatique dans le monde du Go n'est pas "l'intelligence artificielle"...

Signaler un abus

le 12/03/2016 à 18h33 par Visiteur8148 :

17 Qubits, j'ai testé à partir de mon proto, 727.8 Qbits (,8 périodique), soit 0.008476 nano/s avant le coup suivant. Aucune chance pour notre concoureur avec les (pauvres) 17 Qubits de Google. Le jeune homme est condamné à perdre. Ceci dit, si Stephen Hawking mettait en garde contre les risques de l’IA, en 2014, tout dépendait de ce qu l'on voulait en faire. C'est comme pour tout.....

Signaler un abus

le 11/03/2016 à 18h28 par Visiteur8146 :

Il ne reste plus qu'à trouver un "jeu d'ordinateur" sur lequel l'humain aura le dessus. ;-)

Signaler un abus

le 11/03/2016 à 11h36 par Nathan (Membre) :

Rien de neuf sous le soleil. Stephen Hawking mettait en garde contre les risques de l’IA dès 2014 : « Réussir à créer une intelligence artificielle serait le plus grand événement dans l’histoire de l’homme. Mais ce pourrait aussi être le dernier ».

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité