Advertisement
Créé par des chercheurs israéliens, le malware Fansmitter exploite les ondes sonores du ventilateur d'un PC pour transférer des données.

L'Image du jour

Créé par des chercheurs israéliens, le malware Fansmitter exploite les ondes sonores du ventilateur d'un PC pour transférer des données.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le marché EMEA des serveurs a progressé de 3% en 2015

En euros, le chiffre du marché des serveurs en EMEA a baissé de 7,9% au T4 2015. (Crédit photo : D.R)

En euros, le chiffre du marché des serveurs en EMEA a baissé de 7,9% au T4 2015. (Crédit photo : D.R)

En zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, les ventes de serveurs ont progressé de 3% pour se hisser à 13,2 milliards de dollars en 2015. Hausse du prix moyen et de la demande ont tiré le marché.

La croissance est restée modérée sur le marché des serveurs de la zone EMEA au quatrième trimestre 2015, selon IDC. Comparées à la même période en 2014, les ventes se sont appréciées de 5% à 3,9 Md$ (+2% et 3,1 Md$ pour les serveurs X-86), tandis que les livraisons reculaient d'1,6% à 625 000 unités. Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires atteint 13,2 Md$, soit 3% de mieux que lors des 12 mois précédents. Quant aux volumes annuels, ils sont restés stables (-0,1%) à 2,6 millions d'unités. Pour IDC, ces résultats peuvent être attribués à deux grands facteurs. En premier lieu, à la hausse du prix moyen des serveurs causée par les fluctuations des monnaies de la zone EMEA par rapport au dollar. S'y ajoute une orientation plus prononcée des achats qui se poursuit en direction de configurations plus puissantes capables de soutenir des charges de calcul intensives.

L'impact des fluctuations monétaires est certainement le plus important de ces deux facteurs. Pour s'en convaincre, il suffit de considérer les revenus issus des ventes de serveurs en euros pour constater qu'ils ont baissé de 7,9% au quatrième trimestre 2015. Si ce recul est important, il constitue une amélioration notable comparé au quatrième trimestre 2014 au cours duquel les facturations avaient chuté de 13,7%. Attention toutefois, prévient IDC, si les fabricants, principalement américains, continuent de faire progresser leurs prix pour compenser l'impact des variations des taux de change, les clients risquent de se tourner d'avantage vers les constructeurs chinois y compris les ODM.

Cisco et Lenovo en baisse, Dell et IBM en forte hausse

Les derniers chiffres d'IDC sur le marché des serveurs en EMEA montrent également que l'Europe de l'Ouest a tiré à elle seule la croissance des revenus de l'ensemble de la région au quatrième trimestre. Dans la partie occidentale du vieux continent, les facturations des fabricants sur le segment des plates-formes X86 ont en effet crû de 6%. Les ventes des solutions les plus puissantes se sont même appréciées de 39,1%, sous l'effet de la montée en charge du Big Data et de l'IoT chez les clients. En comparaison, les marchés d'Europe Centrale et de l'Est, ainsi que ceux d'Afrique et du Moyen-Orient, se sont respectivement repliés de 4,6% à 475,6 M$ et de 6,5% à 416,24 M$.

Parmi les principaux fabricants de serveurs commercialisant leurs produits en EMEA, seuls deux d'entre eux n'ont pas profité de la hausse des ventes en valeur au quatrième trimestre 2015. C'est le cas de HPE dont le chiffre d'affaires a baissé de 3,5%. Le numéro un de la zone a ainsi perdu 3 points de parts de marché à 33,5%. Lenovo chute lui aussi, et lourdement, avec des ventes en baisse de 15,5%. La contribution du numéro quatre en EMEA aux revenus trimestriels du secteur baisse ainsi de 2 points pour se situer à 7,6%. Dell, en revanche, a réalisé une belle performance avec des revenus en progression de 14,5%. Sa part de marché passe ainsi à 16,9% (1,4 point).Positionné en seconde position du classement d'IDC, le fabricant Texans voit néanmoins IBM se rapprocher de lui. Fort d'une croissance de 26,7% en volume, les ventes de Big Blue lui ont permis de s'accaparer 15,4% (+2,7 point) des ventes de serveurs en EMEA au quatrième trimestre.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
13 Avril 2001 n°891
Publicité
Publicité
Publicité