Sur Computex à Taipei, ARM a annoncé sa puce Cortex-A73 et son GPU Mali-G71 (ci-dessus, Nandan Nyampally, responsable marché d'ARM).

L'Image du jour

Sur Computex à Taipei, ARM a annoncé sa puce Cortex-A73 et son GPU Mali-G71 (ci-dessus, Nandan Nyampally, responsable marché d'ARM).

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les directions métiers s'émancipent de la DSI pour déployer des outils collaboratifs

Evolution des usages collaboratifs dans les entreprises. (crédit : Dimension Data)

Evolution des usages collaboratifs dans les entreprises. (crédit : Dimension Data)

Une étude de Dimension Data montre que la DSI est loin de prendre en mains la mise en oeuvre et la destinée des outils collaboratifs et que ce type de projets sont au contraire portés en masse par les directions métiers.

La DSI ne choisit plus seule les outils déployés en entreprise depuis un certain nombre d'années. Mais le phénomène s'amplifie. Déjà, l'arrivée du SaaS avait poussé certaines directions métier à déployer des outils sans en référer à la DSI. Désormais, c'est le choix d'outils collaboratifs qui est généralement entre les mains des directions métier. Celles-ci peuvent donc choisir les outils les plus appropriés dans leur contexte particulier, au détriment d'une cohérence d'ensemble, générant ainsi un risque de silotage.

Selon une étude sponsorisée et diffusée par Dimension Data, dans 89% des entreprises, les directions métier jouent un rôle majeur dans la définition et la mise en oeuvre de la stratégie de collaboration, notamment dans le choix de la solution mise en oeuvre. L'étude relève donc que le rôle traditionnel de la DSI dans ce choix s'efface au profit des directions métiers. Cependant, dans 60% des cas, les DSI restent encore l'acteur dominant dans le processus de choix.

Mais, dans six cas sur dix, les directions métier disposent de moyens budgétaires qui les rendent capables d'autonomie pour acheter des technologies collaboratives si elles le souhaitent. Et, dans plus de la moitié des cas, ces mêmes directions disposent des moyens humains nécessaires pour la mise en oeuvre pratique de ces outils (les répondants appartenant à la DSI indiquent que c'est plus de six fois sur dix).

A propos de l'étude

L'étude 2016 Connected Enterprise Report a été sponsorisée par Dimension Data. Elle est basée sur une étude réalisée auprès de 900 participants dans 15 pays. Les directeurs informatiques, DSI et responsables métier interrogés travaillent tous dans des entreprises comptant plus de 1000 salariés. Télécharger l'étude complète sur le site de Dimension Data (gratuit contre qualification).

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité