Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

L'Image du jour

Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les levées de fonds IT françaises qui ont marqué 2016

Les levées de fonds dans le secteur IT n'ont pas manqué en 2016, surtout en fin d'année. (crédit : D.R.)

Les levées de fonds dans le secteur IT n'ont pas manqué en 2016, surtout en fin d'année. (crédit : D.R.)

Pour cette fin d'année, Le Monde Informatique revient sur une sélection de levées de fonds françaises marquantes dans les domaines des nouvelles technologies. Aux côtés d'acteurs traditionnels profitant des levées pour asseoir leur emprise, on trouve également d'autres sociétés plus petites, souvent jeunes, mais non moins dynamiques, comptant dessus pour se développer. Tour d'horizon de celles qui ont marqué la rédaction.

Alors que 2017 arrive à grands pas, la rédaction du Monde Informatique vous propose un petit voyage dans le temps en revenant sur les levées de fonds les plus marquantes de cette année dans les secteurs des nouvelles technologies. L'occasion de se rendre compte, au travers de cette sélection ne visant pas l'exhaustivité, du dynamisme et des fortes promesses business et d'usages portées par de nombreuses entreprises françaises à l'avenir prometteur. Petite ou grande, start-up ou dans la force de l'âge, toutes celles présentées ici ont bien plus qu'une carte à jouer dans le grand bain de la compétition mondiale.

On commencera cette sélection avec OVH et son impressionnante levée de 250 millions d'euros effectuée en octobre auprès de deux investisseurs américains, Kohlberg Kravis Roberts & Co et Towerbook. L’objectif du géant national du cloud et de l'hébergement est d’arriver à investir 1,5 milliard sur 5 ans pour développer ses positions en Europe et en Amérique du Nord. Un bureau devrait ainsi voir le jour en Virginie avec un premier investissement de 47 millions de dollars pour monter un datacenter dans la ville de Fauquier. A noter que si la famille Klaba, à l’origine de l’hébergeur français, dilue un peu plus ses parts, elle garde encore la main sur la gouvernance et la stratégie de l’entreprise puisque les participations de KKR et Towerbrook sont minoritaires.

150 millions d'euros dans l'escarcelle de Sigfox

La start-up toulousaine Sigfox, à l’origine d’une technologie réseau pour l'Internet des objets, a fait un pas de plus en 2016 pour accélérer son développement. Après avoir levé 15 millions d'euros en décembre 2013, puis 100 millions d’euros en février 2015, l’entreprise a clôture d’un tour de table financier record de 150 millions d’euros. Plusieurs investisseurs ont pour l'occasion fait leur entrée au capital : Salesforce, Total, Henri Seydoux, Alto Invest, Swen CP et Tamer Group. Ces derniers ont rejoint Bpifrance, Elliott, Intel Capital, Air Liquide, Idinvest Partners et Ixo qui réinvestissent également dans l’entreprise. Les fonds récoltés doivent permettre à la société de déployer son réseau IoT dans 60 pays d'ici 2018.

En bouclant fin novembre un tour de table de 100 millions d'euros la start-up française Devialet, spécialisée dans les enceintes haut de gamme sans fil, compte étendre sa technologie aux secteurs de l'automobile et des objets connectés et accélérer son expansion en Asie et aux Etats-Unis en développant son réseau de distribution. Cette levée a été réalisée auprès d’investisseurs industriels et financiers internationaux par le biais d’une offre conduite par Ginko Ventures, une société de capital-risque suisse créée en 2015. Parmi les autres nouveaux investisseurs figurent le groupe Renault, le fabricant japonais d'électronique Sharp, la banque publique Bpifrance, ainsi que Korelya Capital, le fonds créé par l’ancienne ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin qui va siéger au conseil d’administration.

Acteur historique de l'hébergement, et lancé depuis plus d'une dizaine d'année dans le business du cloud, de la sécurité et des services managés, Linkbynet a franchi une nouvelle étape de son développement en annonçant en juillet dernier une levée de fonds de 50 millions d' euros réalisée auprès de Keensight Capital. L'objectif est de tirer partie de cet apport pour à la fois se développer à l'international mais également réaliser des opérations de croissance externe. En 2015, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 44 millions d'euros pour 600 employés et une présence au Vietnam, Canada ou encore l'Ile-Maurice.

Wynd récolte 30 millions d'euros

Société franco-américaine créée en 1994 dont le siège se situe à Louveciennes (78), Acco Semiconductor est spécialisée dans la conception d'amplificateurs et de switchs destinés aux smartphones et aux objets connectés. En avril, la société a effectuée une levée de fonds de 35 millions d'euros auprès de ses investisseurs historiques et français (Foundation Capital, Pond Ventures, Partech Ventures, Omnes Capital, Siparex et A Plus Finance), mais également de Bpifrance qui a fait son entrée au capital. « Avec ce nouveau tour de financement, Acco a maintenant les ressources nécessaires pour prendre des parts de marché et rendre obsolètes les amplificateurs de puissances en AsGa actuellement utilisés dans les téléphones mobiles », a eu l'occasion d'expliquer dans un communiqué Rich Redelfs, general partner chez Foundation Capital et président d’Acco.

Depuis trois ans, l'éditeur français Wynd développe une solution en mode software-as-a-service permettant aux chaînes de points de vente d'orchestrer la prise en charge des clients, depuis la commande jusqu'au paiement, avec gestion du back-office et du CRM, dans des domaines aussi variés que le luxe, hôtellerie, les services, la santé ou la restauration. Après avoir obtenu le soutien de Bpifrance et d’investisseurs indépendants en 2014, puis levé 7 millions d’euros l’an dernier auprès d'Alven Capital, avec Orange Digital Ventures, l’entreprise co-fondée en 2013 par Ismael Ould (en lice pour la personnalité IT 2016) et Arthur Perticoz, est parvenue fin novembre à récupérer 30 millions d’euros. La levée a été conduite par l’un de ses clients, Sodexo, à travers un fonds nouvellement créé, Sodexo Ventures.

En fonctionnement à Lyon mais également Bordeaux et d'autres villes et pays dont la Suisse, les navettes de transport autonome de Navya ont su capter l'attention des piétons et de ses utilisateurs. Mais également des investisseurs puisque la société française est parvenue en octobre à lever 30 millions d'euros auprès de Keolis, Valeo et du groupe qatari Group8. « Cette augmentation est destinée prioritairement au développement international de l’entreprise et à la poursuite des investissements en R&D a n de conserver notre avance dans le domaine du véhicule autonome », a fait savoir dans un communiqué Christophe Sapet, président du directoire de Navya.

Bpifrance invitée chez Kyriba et Cedexis 

Nuxeo, spécialisée dans les solutions d'ECM open source a fait coup double cette année avec deux levées successives : une première en juin de 8,8 millions d'euros et une autre en septembre plus importante (17,6 millions d'euros), portant à 26,4 millions d'euros le montant total des fonds levés. « Une partie de cet investissement sera utilisé pour alimenter le développement continu de la plateforme de gestion des contenus et des actifs numériques Nuxeo, étendre ses ventes et les capacités marketing en Amérique du Nord, Europe et Asie », avait indiqué l'éditeur dans un communiqué.

La fintech spécialisée dans les solutions de gestion de trésorerie et de risques management Kyriba va pouvoir élargir son offre avec des systèmes de détection des fraudes et de supply chain finance. Avec le soutien de Bpifrance, la société a en effet bouclé en septembre un tour de table de 23 millions d'euros. Bpifrance a rejoint pour l'occasion le noyau d'investisseurs historiques de Kyriba composé notamment d'Upfront Venture, Iris Capital et Daher Capital.

Cedexis, fournisseur de solutions dans le domaine de la mesure de performance web (sites, applications, contenus mobiles...), a finalisé en janvier un second tour de table financier d'un montant de 22,8 millions de dollars. Cette levée de fonds a été menée par Ginko Ventures, véhicule financier de Foxconn Technology, et plusieurs investisseurs y ont participé à savoir Nokia Growth Partners, Citrix Systems Ventures ainsi que les historiques Advanced Technology Ventures et Madrona Ventures. La BPI a également apporté son soutien à la société via un prêt à l'innovation. Développement à l'international et renforcement des services à destination des éditeurs de contenus, solutions SaaS, vidéo et applications mobiles sont au programme. 

La start-up française Finalcad, spécialisée dans l’édition de logiciels pour le BTP, a effectué en septembre un tour de table de 20 millions de dollars auprès de Serena Capital, CapHorn Invest et Aster Capital. En réunissant ces fonds, la société entend passer de 70 à 150 collaborateurs fin 2017 et vise un objectif de 100 millions d'euros de chiffre d’affaires d’ici 2020.

Mission IPO réussit pour Witbe

ContentSquare, spécialisée dans l'amélioration de l'expérience utilisateur, a annoncé en octobre un tour de table de 20 millions de dollars (soit plus de 18,3 millions d'euros) mené par le fonds d’investissement Highland Europe. L'entreprise compte utiliser cet apport pour accompagner son développement en Europe et aux Etats-Unis et renforcer ses effectifs. Fondée en 2012, l’entreprise a développé une solution professionnelle en mode SaaS qui capture les comportements des visiteurs afin de mesurer la qualité de leur expérience, accroître leur engagement, et améliorer les taux de conversion.

Entré en bourse en avril dernier, Witbe est parvenu à lever finalement 15,4 millions d'euros, alors qu'elle escomptait « seulement » 12 millions d'euros. Le spécialiste en solutions de supervision et mesure de la qualité des services web et mobiles, créée par Marie-Véronique Lacaze, son actuelle CEO, et Jean-Michel Planche (senior vice-président innovation et technologie du groupe), avait détaillé la ventilation de ses fonds. La moitié d'entre eux pour augmenter les forces commerciales de vente directe aux Etats-Unis mais également à l'international au travers d'une politique de vente indirecte. 30% des fonds levés sont utilisés pour continuer à développer de nouveaux produits, industrialiser l'offre de Witbe et y intégrer des nouvelles technologies d'analyse des données en big data, tandis que 20% sont investis en communication et le marketing.

Parmi les autres levées qui ont marqué le secteur (et la rédaction de LMI), on n'oubliera pas également de citer Dataiku (13 millions d'euros), Delair-Tech (13 millions d'euros), Adents (12 millions d'euros), Splio (10 millions d'euros), Freespee (9,25 millions d'euros), Easyvista (7,5 millions d'euros), Oxatys (5 millions d'euros) et Saagie (4,2 millions d'euros).

Cet article a été mis à jour le 2 janvier 2017 à 11h17.

Article de

Sur le même sujet (Bpifrance)

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité