Tesla est impliqué dans un accident mortel d'un véhicule dont la conduite autonome a été activée.

L'Image du jour

Tesla est impliqué dans un accident mortel d'un véhicule dont la conduite autonome a été activée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les RSSI désarmés face aux nouvelles menaces ?

L'éditeur LogRhythm a mené une étude auprès de RSSI. Ceux-ci estiment majoritairement ne pas être en mesure de répondre aux nouvelles cyber-menaces.

Les trois quarts des RSSI ne se sentent pas en mesure de détecter et répondre aux nouvelles cyber-menaces, notamment les fameuses attaques persistantes profondes. C'est le principal enseignement d'une étude réalisée par LogRhythm. Celui-ci, éditeur de solutions d'informations sur la sécurité et la gestion d'événements (SIEM), a conduit cette enquête de novembre 2012 à février 2013, auprès de 150 professionnels de la sécurité de l'informatique en entreprises utilisatrices. La confiance en eux-mêmes des RSSI est en chute libre par rapport à la même étude réalisée l'an dernier.

L'éditeur se réjouit cependant que les utilisateurs de SIEM sont beaucoup plus confiants que les autres dans leur capacité à détecter les signes avant-coureurs d'une attaque. Mais, malgré tout, les RSSI sont très pessimistes sur leur capacité à détecter des attaques, qu'il s'agisse d'identification d'un hôte attaqué (18% s'en estiment capables, -11%), de détection de la compromission des informations de connexion d'un utilisateur (17%, -4%), détection d'une activité interne anormale (24%, stable), détection de processus anormaux (20%, -1%) ou détection de comportements anormaux (19%, -3%).

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
19 Avril 1993 n°541
Publicité
Publicité
Publicité