Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Microsoft Lumia 650 : un essai en demi-teinte pour séduire les pros

Avec son Lumia 650, Microsoft vise le marché des entreprises désireuses de s’équiper en smartphones Windows 10 à faible coût. (crédit : D.R.)

Avec son Lumia 650, Microsoft vise le marché des entreprises désireuses de s’équiper en smartphones Windows 10 à faible coût. (crédit : D.R.)

Pour séduire les entreprises n'ayant pas un budget extensible à l'infini, Microsoft lance le Lumia 650, un smartphone positionné en entrée de gamme. Disponible en France à près de 200 euros, il ne supportera cependant pas le Continuum Dock Display permettant de transformer un téléphone en bureau mobile.

Microsoft tente de plus en plus de positionner ses Windows Phone sur le marché de l’entreprise. Mais, étrangement, ce dernier modèle, assez moyen bas de gamme, ne supporte par le Continuum Dock Display, sans doute la fonction la plus intéressante pour sa cible. Enfin, faute de pouvoir offrir un mobile plus haut de gamme au marché américain, Microsoft a réservé pour l’instant son Lumia 650 à certains territoires européens, dont la France.

D’après les spécifications fournies par Microsoft, le Lumia 650 est décidément un téléphone moyen - bas de gamme : il est construit autour du processeur d’entrée de gamme Snapdragon 212 de Qualcomm ; il est doté de 1 Go de RAM seulement ; sa capacité de stockage interne est de 16 Go ; et il est équipé d’un écran de 5 pouces en 1280x720 pixels. Comme les Lumia 950, 950XL et 550, le dernier venu des Lumia ne tourne que sous Windows 10 Mobile. Microsoft a déclaré que son nouveau mobile coûtera moins de 200 dollars HT (le tarif en euros n’a pas été communiqué). Mais, le Lumia 650 ne sera pas commercialisé aux États-Unis.

Une réorientation vers l’entreprise pressentie depuis l’automne dernier

Il ne faut pas trop s’en étonner, car les clients américains attendent et réclament depuis un certain temps des dispositifs Windows plus haut de gamme, capables de rivaliser avec les mobiles Android et iOS. Cependant, la part de marché des Windows Phone sur le territoire américain a beaucoup chuté, alors qu’à l'étranger, elle reste encore viable. Selon Kantar Worldpanel, pour la période allant de septembre à décembre 2015, cette part atteignait 9,2 % au Royaume-Uni. D'après les estimations de Kantar, il est probable que Microsoft lancera son Lumia 650 au Royaume-Uni, en France, et en Italie.

Dès l'automne dernier, les analystes avaient pressenti cette réorientation de Microsoft vers l'entreprise, mais plusieurs annonces faites récemment par des fabricants de PC ont, semble-t-il, contribué à forger la stratégie adoptée par Microsoft pour ses Windows Phone : créer des partenariats avec des fabricants de PC ayant peu ou pas de présence sur les marchés mobiles et construire un solide écosystème d'applications pour les plates-formes concurrentes.

Un smartphone qui laisse un peu sur sa faim

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes pour l’entreprise de la nouvelle gamme des Lumia de Microsoft est le Display Dock, qui permet d’utiliser le mobile sous Windows 10 comme un PC. Et, avec Continuum, il est possible de connecter un téléphone compatible à la station d'accueil et à un moniteur externe. Grâce à la station d'accueil, l’utilisateur peut exécuter des applications Windows 10 universelles sur le mobile, et travailler sur un moniteur externe, puisque les apps s’adaptent à l'espace disponible. Sauf que le Lumia 650 ne supporte pas le Continuum Display Dock.

Cependant, Microsoft a équipé son dernier mobile des fonctions les plus populaires, comme une batterie amovible de 2000 mAh et le support des cartes SD jusqu’à 200 Go. Le Lumia 650 est également équipé d’une caméra arrière de 8 mégapixels, et d’une caméra faciale de 5 mégapixels. Mais, dans l’ensemble, ce dernier modèle n’apporte pas grand-chose par rapport aux Lumia précédents.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité