Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Pour sa plate-forme open data, l'Assemblée Nationale a retenu MarkLogic

L’Assemblée Nationale a fait confiance à l'entreprise de la Silicon Valley MarkLogic pour son open data. (Crédit D.R.)

L’Assemblée Nationale a fait confiance à l'entreprise de la Silicon Valley MarkLogic pour son open data. (Crédit D.R.)

Une base de données efficace repose non seulement sur le stockage mais surtout sur l'accessibilité aux données. C'est ainsi que MarkLogic a remporté le projet d'open data de l'Assemblée Nationale.

L'Assemblée Nationale est une institution à part, totalement autonome pour son budget et ses structures, il en va de la liberté et de l'autonomie du parlement. Pour autant, elle revêt parfois les habits d'une entreprise, certes totalement à part mais avec des choix informatiques cruciaux. L'Assemblée Nationale a par exemple ouvert un site dédié à l'open data (http://data.assemblee-nationale.fr) qui met à disposition des citoyens des textes essentiels sur le travail parlementaire, les questions des députés, leurs amendements, les diverses réunions et même la fameuse réserve parlementaire qui  a fait couler beaucoup d'encre.

Une disponibilité de ces documents décidée fin 2014, par le bZureau de l'Assemblée, mais avec quelques conditions. Les données devant être accessibles à tous, sur Internet, « dans un format librement exploitable et réutilisable sans restrictions techniques, juridiques ou financières ».  Au total, le projet consiste à mettre en ligne 800 000 documents. Un choix informatique qui repose sur une base de données dotée de plusieurs critères : le maintien des performances en dépit de la montée du volume de données gérées, un temps de réponse optimal, une indexation en temps réel des documents.

C'est la société MarkLogic qui a remporté ce projet avec sa base de données Enterprise NoSQL. "MarkLogic permet d'augmenter fortement les performances et la fiabilité de la base NoSQL, support du référentiel de l'activité législative de l'Assemblée nationale, fondement des services d'Open Data et des publications sur Internet", estime Jacques Lauze, le DSI de l'Assemblée Nationale.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité