<span>Conçu pour une utilisation en temps réel, Jailhouse est un hyperviseur ouvert et léger, positionné en complément de Xen et KVM plus qu'en concurrent.</span>

L'Image du jour

Conçu pour une utilisation en temps réel, Jailhouse est un hyperviseur ouvert et léger, positionné en complément de Xen et KVM plus qu'en concurrent.

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

SCC investit dans les services managés

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

La filiale française de SCH va développer son activité de revendeur et de prestataires de services. La priorité est clairement vers les services managés en attendant un jour de construire son propre datacenter.

Fort des 281 M€ que va lui rapporter la vente de sa branche grossiste SDG (Best'Ware et ETC en France), le britannique SCH dispose désormais de moyens élargis pour développer l'activité de revendeur et prestataire de services qu'il mène à travers sa filiale SCC. Dans l'hexagone, les grands travaux ont commencé. Il y a quelques jours, SCC France annonçait une nouvelle organisation ainsi qu'un plan de recrutement important qui doivent permettre à l'entreprise de monter en gamme dans les services.

« Une réflexion stratégique a été menée cet été. Il est en ressorti que nous devons délivrer encore plus de valeur à nos clients en nous positionnant plus en amont dans leurs projets à travers la fourniture de prestations de conseil », explique Didier Lejeune, directeur général adjoint de SCC France. Jusqu'ici, SCC se positionnait sur la mise en oeuvre et le design des architectures, mais sans prendre suffisamment en compte les métiers des entreprises ou les différents scénarios possibles en fonction des besoins des clients. Pour remonter dans le cycle des projets clients, ce que SCC UK a opéré depuis deux ans, SCC France va notamment s'appuyer sur de nouveaux collaborateurs qui vont renforcer son expertise de haut niveau. « Nous avons lancé un plan d'embauche d'une centaine de personnes d'ici fin 2012. Nous ciblons des profils d'architecte solutions et d'ingénieurs dédiés à la mise en oeuvre de technologies clés », détaille Didier Lejeune.

Les services représentent actuellement 15% du chiffre d'affaires

L'apport d'une valeur supplémentaire aux clients est aussi une façon pour SCC d'aller chercher plus de marge sur un marché où les services directement liés au matériel deviennent moins rémunérateurs. Si le revendeur réussi son évolution, il y a donc fort à parier que son chiffre d'affaires services poursuive sa progression. Celui-ci s'élève aujourd'hui à 120 M€, soit 15% des 800 M€ de chiffre d'affaires que dégage la société. « Qu'il n'y ait pas de confusion, prévient Didier Lejeune, nous n'avons pas l'intention d'abandonner notre métier d'intégrateur plus traditionnel ni de cesser notre activité de vente de matériel en volume. »

C'est donc bien une logique d'élargissement de l'offre de SCC France qui prévaut. Ce mouvement passe aussi par la création d'une nouvelle division au sein de la société. Baptisée Vendor Alliance, elle vient s'ajouter aux divisions Professional Services (design d'architecture, services pour data center) et Managed Services. Sa création vise à améliorer la synergie entre SCC et les fabricants et éditeurs afin de proposer une offre adaptée aux attentes des clients. « La nouvelle division permet à SCC de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires afin de pouvoir proposer en permanence à ses clients une gamme complète de solutions différenciatrices et complémentaires sur l'ensemble de ses métiers», commente par voie de communiqué de presse Régis Davesne, Directeur de la division Vendor Alliance Group de SCC.

Pas de création de data center en vue

A l'heure où les datacenters, notamment de revendeurs, fleurissent, SCC France n'a en revanche pas (encore) la volonté de devenir opérateur de services de cloud dans l'Hexagone. L'entreprise en a pourtant les moyens et conçoit des cloud privés pour ses clients. « Nous proposons des services managés mais nous ne possédons pas de data center en propre en France, explique Didier Lejeune. Nous attendons d'avoir une masse critique suffisante pour envisager d'ouvrir nos propres infrastructures. Mais même dans cette situation, il n'est pas sûr que cela soit intéressant au vue des capacités d'hébergement qui existent en France. »

Article de Fabrice Alessi

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité