Un Apple 1 s'est vendu 950 000$ mercredi à New-York par la maison Bonham, ce qui représente près du double des estimations.

L'Image du jour

Un Apple 1 s'est vendu 950 000$ mercredi à New-York par la maison Bonham, ce qui représente près du double des estimations.

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Selon Amazon, les start-ups sont en pointe pour l'analyse des big data

Werner Vogels, le CTO d’Amazon a déclaré que « historiquement la business intelligence était un « domaine secret des grandes entreprises »

Werner Vogels, le CTO d’Amazon a déclaré que « historiquement la business intelligence était un « domaine secret des grandes entreprises »

Les petites entreprises ont mis du temps à reconnaître les avantages du big data, mais le cloud va contribuer à les mettre sur la voie selon le CTO d'Amazon.

Selon Amazon Web Services (AWS), les start-ups et les petites entreprises sont en train de prendre l'avantage sur les plus grandes entreprises en mettant les analytiques au coeur de leur activité. Lors d'un événement qui s'est tenu à Londres mercredi, Werner Vogels, le CTO d'Amazon a déclaré que « historiquement la business intelligence était un « domaine secret des grandes entreprises ». Cependant, avec l'avènement du cloud computing, les petites entreprises ont pu avoir accès à des applications comme Hadoop, qui leur ont permis d'acquérir un avantage concurrentiel. « Ce secteur que nous pensions réservé à certains acteurs est en train de basculer au bénéfice d'entreprises plus jeunes », a déclaré Werner Vogels. Une des raisons, c'est qu'elles « ont mis le big data au coeur de leur activité beaucoup plus rapidement afin d'améliorer leurs services de façon permanente. Comparativement, les autres entreprises ont pris du retard ».

Selon le CTO d'Amazon, la fidélité envers les marques n'est plus de mise, ce qui oblige les entreprises à être plus audacieuses. Si bien que, de son point de vue, les entreprises ont beaucoup à apprendre des start-ups qui développent souvent leurs produits et leurs services dans des conditions d'extrême incertitude, et comprennent l'importance qu'il y a à mettre rapidement leurs produits sur le marché. « La solution, c'est de faire beaucoup de tentatives et d'échouer rapidement », a déclaré Werner Vogels. « Dans le passé, ce type d'expériences coûtaient très chères, et souvent le budget qu'il fallait y consacrer suffisait pour tuer toute nouvelle idée. Mais avec le cloud, ces risques ont été réduits de manière significative. Alors, dans la mesure où le prix de l'échec est quasi nul, il y a là une réelle motivation à multiplier les tentatives », a t-il expliqué.

50 000 coeurs pour 5 000 dollars de l'heure


Le CTO d'Amazon en a profité pour rappeler un des objectifs d'Amazon, à savoir : mettre un supercalculateur à la portée de tout développeur. Celui-ci a cité l'exemple de Cycle Computing, qui permet aux chercheurs et aux entreprises de faire tourner des applications de calcul intensif dans l'infrastructure Amazon EC2. Cycle Computing a construit un supercalculateur intégrant 50 000 coeurs dans le cloud AWS pour Schroedinger, une entreprise qui effectue des recherches sur les drogues. « Jusqu'à encore récemment, il aurait fallu des années pour analyser un ensemble de 21 millions de composés chimiques avec une petite instance HPC intégrant quelques centaines de coeurs ». Grâce au supercalculateur de Cycle Computing, Schrödinger a effectué ses tests en trois heures seulement. « Ce supercalculateur de 50 000 coeurs est immédiatement accessible pour 5000 dollars de l'heure. Cela signifie aussi qu'il est disponible pour tout le monde », a déclaré Werner Vogels.

Le point de vue du CTO donne bien la tonalité de la conférence d'Amazon qui a insisté sur le fait que les services cloud étaient désormais prêts pour l'entreprise, et que leur adoption avait beaucoup augmenté au cours des 18 derniers mois. Amazon a cité les noms d'entreprises clientes comme Shell, Samsung, SAP ou encore le journal The Guardian, « qui utilisent toutes l'AWS pour améliorer l'agilité et acquérir un avantage concurrentiel ».

Les éditeurs se sont adaptés au cloud


Selon le CTO d'Amazon, Oracle et SAP ont modifié leurs applications pour permettre leur déploiement dans des zones de disponibilité multiples, et d'autres entreprises comme Microsoft, IBM et Red Hat permettent également le déplacement de licence, ce qui laisse la possibilité aux entreprises de gérer leurs licences existantes sur AWS, un concept surnommé « bring your own licence » par Amazon.

Peu de temps avant la conférence, Amazon Web Services a lancé une série de nouveaux produits et services destinés à l'entreprise, dont AWS Direct Connect, AWS Storage Gateway, DynamoDB, CloudSearch et AWS Marketplace. « L'informatique est souvent considérée comme un frein à l'innovation », a encore déclaré M. Vogels. « L'une des raisons pour laquelle nos clients adoptent les services cloud d'AWS, c'est que ces services peuvent justement devenir un catalyseur de l'innovation ».

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité