Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
4
Réagissez Imprimer Envoyer

SFR prêt à avaler les clients de Bouygues Telecom pour 4 Md €

Patrick Drahi, président d'Altice, la maison-mère SFR-Numericable, doit certainement savourer le plan de rachat aux petits oignons de Bouygues Telecom concocté par Orange. (crédit : D.R.)

Patrick Drahi, président d'Altice, la maison-mère SFR-Numericable, doit certainement savourer le plan de rachat aux petits oignons de Bouygues Telecom concocté par Orange. (crédit : D.R.)

Dans la dernière ligne droite, le rachat de Bouygues Telecom par Orange contraint ce dernier à trouver un accord avec SFR-Numericable et Free pour leur céder des actifs stratégiques, au risque de ne pas voir ce projet d'acquisition validé par les autorités de la concurrence. Quitte à rendre aussi la mariée moins belle.

Orange est en train de mettre les petits plats dans les grands pour réussir le rachat de Bouygues Telecom. Sur le feu depuis début janvier, l'acquisition se heurte toutefois au mur de l'autorité de la concurrence qui s'oppose clairement à ce que le premier opérateur télécoms du marché engloutisse seul la filiale télécom de l'empire Bouygues. L'opération s'avère donc complexe et pour la mener à son terme, Orange a donc besoin de se mettre d'accord sur la répartition des actifs de Bouygues Telecom avec les deux autres ténors du marché télécoms français, à savoir SFR et Free comme l'a indiqué Stéphane Richard hier à la fin de la présentation Hello.. 

D'après Les Echos, les tractations ont bien avancé, si bien qu'un accord de rachat pourrait être annoncé le 31 mars. Mais ce sont les modalités de répartition qui ont de quoi surprendre, puisque le groupe dirigé par Patrick Drahi serait prêt à mettre la main sur les clients fixe et mobile de Bouygues Telecom pour un montant de 4 milliards d'euros. Free ne serait pas en reste, le groupe dirigé par Xavier Niel débourserait ainsi 2 miliards d'euros pour « récupérer des antennes et des fréquences, ainsi qu'une partie des 300 boutiques détenues en propre par Bouygues Telecom », écrit le journal économique.

Bouygues Telecom veut croquer au moins 10% du capital d'Orange 

Si le dépeçage de Bouygues Telecom se confirme, à savoir les clients fixe et mobile pour SFR ainsi que les antennes et boutiques pour Free, que va-t-il au final rester comme actifs dans l'escarcelle d'Orange ? Sans oublier qu'une fois Orange devenu actionnaire majoritaire de Bouygues Telecom une fois le rachat entériné, ce dernier compte bien obtenir au moins 10% des parts d'Orange aux côtés de l'Etat qui en détient aujourd'hui 23%. Le mécano géant qui se profile à l'horizon entre Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free semble donc profiter à tout le monde, même s'il est loin d'être achevé : « On est à peu près d'accords sur les grandes masses de ces répartitions », a déclaré Stéphane Richard, le PDG d'Orange en marge de sa dernière conférence Hello.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE4

le 23/03/2016 à 13h14 par Visiteur8201 :

Si SFR achète mon compte, je résilie ma ligne bouygues.

Piètre qualité du SAV Numericacle, completel.

Les financiers ne regardent que ce qu'ils vont se mettre dans la poche. nos soucis, qualité de service seront quantité négligeable tant que l'argent rentre.

Signaler un abus

le 18/03/2016 à 12h23 par Nathan (Membre) :

Bouygues et SFR travaillent déjà de concert pour la couverture des antennes relais. Alors une fusion irait dans l'air du temps.

Signaler un abus

le 17/03/2016 à 17h01 par Visiteur8172 :

dans toutes ces tractations financières quelle prise en comptes des clients BOUYGUES ? il est vrai
qu'une fois de plus ce seront tous les clients des 3 opérateurs qui paierons leurs magouilles, à quand l'ouverture à la concurrence européenne juste pour voir!!!!!!!!

Signaler un abus

le 17/03/2016 à 13h54 par Visiteur8168 :

bonjour et moi si je ne veut pas devenir client sfr on me demande mon avis de client bouygues telecom.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
30 Mai 1983 n°104
Publicité
Publicité