Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

L'Image du jour

Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Spécialiste de la mobilité, l'ESN Digitim affiche un 1er bilan prometteur

Thierry Davigny a fondé Digitim le 4 décembre 2015.

Thierry Davigny a fondé Digitim le 4 décembre 2015.

Forte du succès rencontré au titre de son premier exercice, l'ESN Digitim, spécialisée dans les services mobiles (gestion et déploiement de flottes, intégration, conciergerie, etc), compte doubler ses effectifs et ses facturations dès 2017.

En réalisant 1,3 M€ de chiffre d'affaires au titre de son premier exercice fiscal, l'ESN Digitim a surpris jusqu'à ses dirigeants. « J'ai fondé la société le 4 décembre 2015 en fonds propres avec l'aide de deux associés. Nous avons voulu créé une société de services répondant à l'ensemble des besoins des utilisateurs de mobiles en entreprise. Nos premiers résultats nous ont agréablement surpris », se félicite Thierry Davigny, le fondateur de Digitim.

D'emblée, la société a proposé une offre structurée de bout en bout et articulée autour de six briques. La première, Digismart, a trait à tout ce qui concerne la conciergerie mobile (entretient, réparation, services etc). Les briques Digiworks et Digimaster portent respectivement sur le management et le déploiement des flottes mobiles à l'aide de solutions de MDM sur lesquelles Digitim est certifié (AirWatch, Mobile Iron...). L'offre Digitrade englobe, quant à elle, l'activité de fourniture de terminaux et l'offre Digicustom la personnalisation de ces derniers (développement et installation d'applications spécifiques, gravures, etc). Enfin l'activité Digithing concerne les déploiements d'écosystèmes d'objets connectés.

Une approche axée sur les métiers et les usages

« L'idée était qu'en venant vers nous, les entreprises et les collectivités puissent cartographier et répondre à l'ensemble des besoins des utilisateurs tout un gardant un contrôle total sur la fourniture, la gestion et l'utilisation de leurs flottes mobiles. Nous voulions proposer une approche axée sur les usages et les métiers », explique Thierry Davigny. Aujourd'hui l'entreprise s'adresse principalement aux grands comptes et aux collectivités.

Thierry Davigny n'est pas partit de zéro pour élaborer l'offre de Digitim. « Nous avons énormément discuté avec nos prospects en amont de la création de l'entreprise », explique le dirigeant qui a notamment officié chez SFR, La Poste Mobile ou encore Digital4Business. Ainsi, l'ensemble des activités de l'ESN, exception faite de celle dédiée à l'IoT, ont contribué à l'atteinte de ses bons résultats en 2016. « Sur l'Internet des objets, nous savions que ce serait plus long. Mais nous devrions signer notre premier contrat dans les prochains jours », déclare Thierry Davigny.

2,6 M€ de CA en 2017

Pour l'année qui vient de débuter, les objectifs de Digitim sont de « doubler de taille, tant en termes d'effectifs que de chiffre d'affaires », clame Thierry Davigny. Aujourd'hui, Digitim compte 24 collaborateurs, principalement basés à Courbevoie (92). Si tout se passe bien, la société en comptera donc une cinquantaine pour 2,6 M€ de chiffre d'affaires d'ici fin 2017. 

Article de

Sur le même sujet (Digitim)

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité