Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Spotify passe d'une infrastructure hybride au cloud Google

Spotify quitte Amazon Web Services pour travailler avec Google.

Spotify quitte Amazon Web Services pour travailler avec Google.

Le service de streaming musical qui reposait jusqu'ici sur une infrastructure hybride, notamment sur des espaces de stockage d'AWS a décidé de tout mettre sur la plate-forme cloud de Google.

Alors que Netflix repose maintenant entièrement sur le cloud d’AWS, le service de streaming musical Spotify a opté pour le cloud concurrent, la Google Cloud Platform, pour y migrer ses données. L'entreprise suédoise se reposait jusqu’ici sur un environnement hybride, composé de ses propres serveurs et d’espace de stockage loués à des fournisseurs tiers, dont Amazon Web Services.

Jusqu’à présent les ingénieurs de Spotifiy considéraient que seule une gestion d’infrastructure hybride permettait d’assurer la performance du streaming, est-il expliqué dans le communiqué du service de musique en ligne. Ils ont récemment changé d’avis: «Les services de stockage, de calcul et de réseau disponibles à partir de fournisseurs de cloud sont aujourd’hui d’aussi haute qualité et assurent une aussi haute performance que l'approche traditionnelle, et à faible coût.» Spotify annonce avoir plus de 75 millions d’utilisateurs. Le service héberge plus de 2 milliards de playlists et donne accès à plus de 30 millions de morceaux.

Vers des datacenters mieux adaptés aux services cloud

Alors que la guerre des tarifs cloud a repris de plus belle cette année et que les leaders du secteur se livrent une concurrence acharnée, l’arrivée de Spotifiy sur sa plateforme est assurément un joli coup pour Google. La firme de Mountain View a en outre l’intention de continuer d’innover pour tenter de séduire encore davantage d’entreprises. Dans le cadre de la conférence USENIX 2016, Google a fait savoir qu'il souhaitait travailler avec l'industrie et les universités pour développer de nouvelles gammes de disques mieux adaptés aux centres de données supportant des services cloud.

www.ICTjournal.ch

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Avril 1985 n°187
Publicité
Publicité