Le Librem 15 de Purism sera le 1e PC portable libre avec une puce Intel récente capable de démarrer sur l'OS de son choix.

L'Image du jour

Le Librem 15 de Purism sera le 1e PC portable libre avec une puce Intel récente capable de démarrer sur l'OS de son choix.

Les 10 tendances technologiques 2015

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques 2015

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique dresse les 10 tendances technologiques qui marqueront l'année 2015. Du machine learning à la ré...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Sun hisse son serveur d'applications Open Source au niveau entreprise

Sun hisse son serveur d'applications Open Source au niveau entreprise

La version 2 de GlassFish marque une étape importante pour le futur socle de l'offre SOA de Sun, avec des fonctionnalités et des performances au niveau de ses concurrents commerciaux.

GlassFish sort du giron des développeurs pour tenter sa chance dans les déploiements d'entreprise. La deuxième version du serveur d'applications Open Source de Sun, lancée cette semaine, propose en effet des fonctions attendues pour déployer des applications d'envergure, telles que la réplication de données ou l'administration centralisée de clusters. Un pas a également été fait en direction des technologies Microsoft, sous la forme d'une pile de services Web, le 'Metro Project', destinée à favoriser l'interopérabilité entre Java et .Net. GlassFish, dont la version commerciale, supportée, de la v2 se nomme Sun Java System Application Server 9.1, ne compte pas encore de référence significative en France, admet Alexis Moussine-Pouchkine, architecte Java chez Sun France. Mais il ajoute aussitôt que « sur les dix grands clients Sun participant au programme bêta, quatre sont français ». Il explique également devoir former en interne pour répondre à la demande. « En résumé, j'ai plus de prospects qu'on n'a jamais eu de clients [sur ce segment logiciel]. » 10% de mieux que WebLogic au SPECjAppServer2004 Alexis Moussine-Pouchkine explique cet engouement par le bond en fonctionnalités et en performances du serveur d'applications. « Les entreprises réfléchissent à un serveur d'applications Open Source mais ne veulent perdre ni en fonctionnalités ni en performances. Aujourd'hui, on n'est plus obligé de choisir. » Et de citer les résultats du benchmark SPECjAppServer2004, où GlassFish obtient un score de 10% plus élevé que BEA Weblogic, « et 30% de plus qu'IBM Websphere », note Alexis Moussine-Pouchkine. De fait, si cela ne démontre pas une supériorité écrasante, cela signifie du moins que GlassFish est dans la course. Malheureusement, la comparaison avec le leader du secteur en Open Source, JBoss, n'est pas permise, la filiale de Red Hat ne publiant pas ses résultats. A noter que GlassFish v2 formera le socle de l'offre SOA de Sun, Java Caps (pour Composite application platform suite), dont la prochaine version sortira vers le printemps 2008.

Article de Olivier Rafal

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité