Microsoft et Facebook ont investi dans la construction d'un cable transatlantique qui doit être mis en service en octobre 2017.

L'Image du jour

Microsoft et Facebook ont investi dans la construction d'un cable transatlantique qui doit être mis en service en octobre 2017.

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Talan met la main sur EXL Group pour arriver sur le marché des progiciels

« Avant de racheter EXL Group, nous avons répondu ensemble à des projets avec un succès immédiat », explique Philippe Cassoulat, le directeur général de Talan. (Crédit D.R.)

« Avant de racheter EXL Group, nous avons répondu ensemble à des projets avec un succès immédiat », explique Philippe Cassoulat, le directeur général de Talan. (Crédit D.R.)

Spécialisée dans les développements spécifiques, la société de conseil Talan acquiert l'intégrateur EXL Group pour proposer aussi à ses clients des logiciels du marché dans des domaines comme la BI, les ERP et le CRM.

Établi en janvier 2015, le plan ambition 2022 de Talan vise à faire de cette société de conseil le leader européen de la transformation agile. L'entreprise sise à Paris se rapproche aujourd'hui de cet objectif encore lointain en rachetant EXL Group. Possédant aussi son siège dans la capitale, cet intégrateur de logiciels dispose d'un effectif de 400 collaborateurs qui porte celui de Talan à 1 500 personnes. L'an dernier, les revenus cumulés des deux prestataires de services représentaient près de 150 M€ (40 M€ issus d'EXL Group). Pour cette année, le nouvel ensemble anticipe de générer 200 M€ de revenus. L'acquisition permet aussi à Talan de récupérer des implantations à Rennes et Amiens, en plus de renforcer sa présence à Lyon et à Nantes où lui et sa nouvelle filiale sont implantés.

Une légitimité d'intégrateur associée à la connaissance métier des clients

Créé en 2002, Talan propose des prestations de conseil opérationnel orienté vers les processus métiers, de l'assistance à maîtrise d'ouvrage et de la mise en oeuvre de solutions. La société cible des opérateurs de services présents dans des secteurs tels que la finance, l'énergie, les télécoms ou encore le transport. « Historiquement, nous répondons aux clients par le biais de développements spécifiques. Mais lorsqu'une entreprise en vient à considérer la transformation de son système d'information, elle peut aussi vouloir opter pour des progiciels du marché et les personnaliser ensuite. Nous n'étions pas positionnés sur cette seconde approche », explique Philippe Cassoulat, le directeur général de Talan. D'où l'intérêt de racheter EXL Group qui se spécialise sur les logiciels de BI et de CRM (Salesforce) ainsi que les ERP (Oracle) pour ne citer que ces outils. « L'association entre nos compétences fait d'autant plus sens que les clients trouvent naturel que ce soit les sociétés de conseil, qui connaissent le mieux leurs métiers, qui intègrent ce type d'applications », ajoute le dirigeant.

Un chiffre d'affaires de 800 M€ plausible d'ici 2022

Désormais filiale de Talan, EXL Group va poursuivre son activité sous le nom de Talan Solutions. Mikael Thepaut, l'un de ses co-fondateurs, continuera d'en assurer la direction et intègre par ailleurs le comité exécutif du groupe. Dans un proche avenir, une bonne partie des effectifs de Talan et d'EXL Group seront rassemblés au sein d'un nouveau site parisien que va investir le groupe. D'ici 2022, Talan indique vouloir réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires. Une « provocation », reconnaît Philippe Cassoulat, qui n'est toutefois pas farfelue. Depuis sa création, Talan voit en effet son chiffre d'affaires doubler tous les trois ans. De fait, si ses revenus atteignent bien 200 M€ en 2016 et que sa croissance se poursuit à ce rythme, la société réaliserait alors un minimum de 800 M€ dans 7 ans.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité