Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Transformation numérique, un levier pour accroitre son business ?

Acquérir de la maturité en termes d'adoption du numérique permet d'améliorer sa performance économique.

Acquérir de la maturité en termes d'adoption du numérique permet d'améliorer sa performance économique.

Le cabinet d'analyse IDC a publié une étude sur les niveaux de maturité des entreprises en matière de numérique en lien avec leur évolution de chiffres d'affaires.

Innover ou développer le numérique, c'est bien gentil, mais est-ce que cela rapporte ? Selon le cabinet d'analyse IDC, la réponse est clairement oui. L'enquête menée a permis de construite un modèle de quatre niveaux de maturité vis-à-vis du numérique. Et les entreprises les plus avancées connaissent une croissance de plus du double des autres.
Les quatre « niveaux de préparation à l'avenir » tiennent compte de la maturité des infrastructures mises en oeuvre, du niveau de développement du cloud, de la prise en compte du big data et de l'intégration de la DSI avec les autres directions. Du plus au moins mature, IDC définit donc quatre niveaux : « Bâtisseuses d'avenir » (18% des entreprises), « Axées sur l'avenir » (33%), « Conscientes de l'avenir » (32%) et « Axées sur le présent » (16%).

Le numérique, voie du succès

Outre la meilleure croissance du chiffre d'affaires, la maturité numérique amène bien d'autres avantages. Ainsi, plus une entreprise est mature numériquement, plus ses clients sont satisfaits, plus ses nouveaux produits se vendent, plus les collaborateurs sont fidèles et productifs... De plus, les délais de mise sur le marché de produits baisse et les marges bénéficiaires montent.

Parmi les éléments mis en avant par l'étude -sponsorisée par Dell-, plusieurs sont strictement informatiques. En particulier l'achat d'infrastructures convergentes (matériel et logiciels intégrés et achetés en packs) permet de baisser les coûts d'exploitation tout en gagnant en flexibilité et en disponibilité. De même, l'adoption du cloud amène agilité, flexibilité et capacité de contrôle, surtout si l'architecture choisie est hybride. Une approche de type Big data, quant à elle, facilite le partage et le traitement d'informations plus nombreuses.

A propos de l'étude

L'étude L'organisation prête pour l'avenir : améliorer les résultats d'exploitation aujourd'hui, tout en se préparant aux défis de demain a été réalisée par IDC sur la commande de Dell. Elle est basée sur une étude du cabinet IDC réalisée en juin 2015 et intitulée Future-Ready Enterprise Study également sponsorisée par Dell. Ces deux études sont basées sur une enquête réalisée auprès de 2 529 membres de la direction générale et des cadres supérieurs dans le domaine de l'informatique et dans les branches d'activité, ainsi que des professionnels des systèmes d'information ayant une bonne connaissance des infrastructures convergentes, de Big Data et/ou du cloud. Les organisations des répondants comptent au moins 100 collaborateurs. Les réponses aux questions portant sur les usages actuels des outils IT ont permis de noter un niveau de maturité, question par question. Une note globale a ensuite été calculée pour déterminer le « niveau de préparation à l'avenir » de l'organisation concernée. Quatre niveaux sont ainsi définis : « Bâtisseuses d'avenir », « Axées sur l'avenir », « Conscientes de l'avenir » et « Axées sur le présent ». Les pratiques techniques ont ensuite été rapprochées de ces profils.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité