Robo Brain est un référentiel accessible dans le cloud qui permettra aux robots d'apprendre de nouvelles tâches à partir de vidéos ou d'images.

L'Image du jour

Robo Brain est un référentiel accessible dans le cloud qui permettra aux robots d'apprendre de nouvelles tâches à partir de vidéos ou d'images.

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

VMware livre une micro version de Cloud Foundry

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

L'éditeur de solution de virtualisation vient d'annoncer le lancement d'une version micro de son offre PaaS, Cloud Foundry.

L'éditeur vient ainsi de livrer une micro version de sa plateforme PaaS Open Source Cloud Foundry. Selon VMware, l'intérêt de Micro Cloud Foundry, c'est qu'il peut être déployé sur une machine virtuelle unique. Dans un blog annonçant cette version, le vendeur affirme que son micro PaaS est idéal pour les développeurs qui souhaitent faire tourner une de leurs applications en cours de développement pour la tester.

Au contraire, Amazon Web Services a récemment annoncé deux autres types d'instances de machines virtuelles pour son Cloud. Toutes deux sont des déclinaisons High I/O de son offre Elastic Compute Cloud (EC2). À l'époque, l'analyste indépendant Paul Burns avait fait remarquer que l'ajout de capacité à des produits existants permettait non seulement à des entreprises comme Amazon d'offrir plus de produits, mais aussi aux clients de disposer d'un choix d'instances plus adapté à leurs besoins informatiques.

Une évolution naturelle

De ce point de vue, la création d'une micro instance Cloud Foundry semble une évolution naturelle. Le PaaS Cloud Foundry est utilisé par les développeurs comme outil pour créer et déployer des applications. En général, les déploiements PaaS se font dans des environnements cloud de plus grande envergure qui mobilisent plusieurs machines virtuelles. Mais l'instance micro, comme celle livrée hier par VMware, permet aux développeurs de tester et d'évaluer plus facilement leurs applications en disposant de Cloud Foundry sur une machine unique.

D'autant que selon l'éditeur, la version micro de Cloud Foundry offre les mêmes caractéristiques et les mêmes fonctionnalités que la celle standard, la seule limite étant liée à la puissance de la machine virtuelle unique sur laquelle elle s'exécute. La version micro de Cloud Foundry annoncée hier sera également dotée d'autres fonctionnnaliés, notamment le support pour les applications autonomes, et un plus grand support de divers langages de programmation, dont Ruby, Java et Node.js.

Il a précisé qu'il continuerait à mettre à jour Micro Cloud Foundry selon le même cycle de sortie que son produit parent, et a promis d'améliorer Micro Cloud Foundry, notamment l'automatisation des tâches au sein du PaaS.

Cloud Foundry est utilisé par différents fournisseurs de cloud pour étendre leur infrastructure PaaS et leur offre de service. Par exemple, la plateforme cloud OpenStack Piston Cloud Computing utilise Cloud Foundry pour proposer une offre PaaS à ses clients.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité