Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

L'Image du jour

Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

VMworld Europe 2015 : VMware taille la virtualisation réseau pour le cloud

Sur VMworld Europe 2015, Carl Eschenbach, président et COO de VMware, a insisté sur le cloud hybride unifié. (crédit : LMI)

Sur VMworld Europe 2015, Carl Eschenbach, président et COO de VMware, a insisté sur le cloud hybride unifié. (crédit : LMI)

Au lendemain de l'annonce du rachat d'EMC par Dell, les équipes de VMware ont de nouveau mis l'accent sur le cloud hybride unifié en présentant des évolutions sur la virtualisation des fonctions réseau et sur l'offre de cloud public vCloud Air. L'éditeur a également refait un point sur ses annonces récentes dans la gestion des applications cloud natives, sur vSphere Integrated Containers et Project Photon.

En direct de Barcelone - C’est donc sur fond de rachat d’EMC par Dell que s’est ouverte ce matin à Barcelone l’édition de VMworld Europe 2015, six semaines après celle de San Francisco. EMC détenant plus de 80% dans VMware - qui reste une société cotée en bourse dirigée par Pat Gelsinger - l’honneur d’un petit discours inaugural est revenu à Michael Dell. Dans une courte vidéo enregistrée, le CEO du groupe acquéreur a assuré en quelques mots que VMware resterait la compagnie innovante que l’on connaissait. Cela ne suffira sans doute pas pour rassurer ceux qui, parmi les actionnaires du spécialiste de la virtualisation, ont fait pression tous ces derniers mois sur l’exécutif d’EMC pour que le groupe de Joe Tucci rachète entièrement sa filiale ou s’en sépare. Après l'annonce de discussions entre Dell et EMC, la semaine dernière, l'action de VMware a chuté de 83$ mercredi 7 octobre à 69$ aujourd'hui.

A Barcelone, VMware a projeté une vidéo de Michael Dell, CEO de Dell qui vient de racheter EMC. 

Edition européenne oblige, c’est Jean-Pierre Brulard, nommé en août dernier directeur général de la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique, qui a préalablement ouvert la session, annonçant 10 000 participants à la conférence. A sa suite, Carl Eschenbach, président et COO de VMware, a rappelé l’actuel focus de la firme : apporter aux entreprises les bénéfices d’une plateforme cloud hybride unifiée avec des solutions pour gérer l’ensemble de ses environnements cloud (privés, publics et hybrides) pour tout type d’applications (existantes ou natives cloud) à partir de n’importe quel terminal. Les premières annonces de la matinée ont donc porté sur la virtualisation des fonctions réseau, avec la disponibilité générale de la plateforme vCloud NFV, annoncée en mars dernier (à Barcelone déjà, sur le Mobile World Congress). Celle-ci doit permettre aux fournisseurs de services cloud (CSP) d’accélérer leurs déploiements NFV en supportant une quarantaine de fonctions de virtualisation de réseaux provenant de trente fournisseurs différents de solutions NFV. La disponibilité de l’offre s’accompagne du programme « Ready for NFV » permettant à VMware de valider l’interopérabilité de vCloud NFV avec son écosystème de partenaires.

La version Open Source de Photon Controller bientôt disponible

Pour ses clients européens, l’éditeur américain est ensuite revenu sur certaines annonces de VMWorld San Francisco, en particulier sur ses deux approches de gestion de conteneurs, l’une reposant sur vSphere, l’autre sur sa nouvelle plateforme Photon. La première, vSphere Integrated Containers, permettra à son logiciel de virtualisation de serveurs vSphere de gérer côte à côte des applications existantes traditionnelles et des applications de nouvelle génération tournant dans des conteneurs. Deux approches qui prennent en compte les contraintes des développeurs et des équipes opérationnelles dans une perspective DevOps, a souligné VMware. Comme en août dernier, la preuve par la démonstration a été faite par Kit Colbert, CTO responsable des apps cloud natives, aux côtés du CTO et Chief Development Officer de la société, Ray O’Farrell. Il a montré comment il sera possible d’étendre son infrastructure vSphere pour gérer les conteneurs de la même façon que les VM.

La deuxième approche de gestion de containers repose sur la toute nouvelle plateforme Photon, conçue pour gérer un très grand nombre de conteneurs et optimisée cette fois pour les applications cloud natives. Elle s’appuie sur une distribution Linux légère, Photon OS, qui se lance rapidement sur l’hyperviseur ESX. La plateforme bénéficie d’une intégration étroite avec des plateformes ouvertes comme Cloud Foundry (PaaS), Docker (déploiement de containers) ou Mesos (gestionnaire de clusters) et apporte un gestionnaire de flux multitenant basé sur une API et optimisé pour le provisionning rapide et à grande échelle de VM et de containers. La démonstration de Photon Platform par Kit Colbert a porté sur une infrastructure cloud comportant trois tenants et agrégeant plus d’un millier d’hôtes. 

« Nous avons trois distributions de la plateforme Photon », a ensuite rappelé Ray O’Farrell. « La version Open Source de Photon Controller arrivera dans les toutes prochaines semaines », a-t-il indiqué en citant également la version accessible sur abonnement et celle disponible dans un package intégré. 

Exploiter Google Cloud DNS sur vCloud Air

Lorsque VMware parle de cloud hybride unifié, il inclut aussi dans sa proposition son propre environnement de cloud public, vCloud Air, et vCloud Air Network, son écosystème de fournisseurs de services. Ce matin à Barcelone, Bill Fathers, directeur général de l’entité Cloud Services, a procédé à plusieurs annonces sur ce terrain. Avec la disponibilité générale prochaine du service Google Cloud DNS, les entreprises vont pouvoir combiner vCloud Air et la plateforme cloud de Google dans un seul service de cloud hybride, a indiqué VMware. Cloud DNS simplifiera l’hébergement d’applications web sur vCloud Air. Parmi les autres annonces, le projet Michigan, en préversion, étend à tous les services vCloud Air les capacités d’Hybrid cloud manager et d’Advanced Networking Services. Le projet permet d’accéder aux services Virtual Private Cloud OnDemand et de déployer des milliers de VM sur la base d’une facturation à l’usage. Bill Fathers a expliqué qu’il passait une grande partie de son temps à convaincre les clients de l’intérêt de vCloud Air avec, principalement, trois cas d’usage : la restauration après sinistre (disaster recovery), l’importance pour les applications de disposer de capacités évolutives dans le cloud, et la mise à disposition d’apps mobiles. 

Un service de blueprints pour une intégration cloud unifiée

Enfin, Raghu Raghuram, responsable de la division Software Defined Datacenter, est venu dérouler les nouveautés en matière de virtualisation des centres de calcul, avec Yanbing Li, directrice générale de l’entité Stockage et disponibilité. Tous deux ont refait un point sur les annonces EVO SDDC faites à San Francisco et présenté de nouvelles évolutions avec les versions 7 de la plateforme de gestion de cloud vRealize Automation et de vRealize Business Standard qui permet de calculer le coût d’une machine virtuelle et d’évaluer le taux d’utilisation des ressources partagées pour mieux gérer les coûts opérationnels. vRealize Automation 7 apporte maintenant un service de blueprints unifié qui aidera les équipes DevOps dans l’intégration des applications à travers plusieurs cloud. Ce nouveau service permet de modéliser sous forme graphique l’infrastructure, les réseaux, les services de sécurité et les applications en tenant compte des relations et des dépendances entre chaque niveau. Il supporte vCloud Air et AWS et sera accessible au travers d’API ou d’interfaces en ligne de commandes.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
25 Avril 1988 n°321
Publicité
Publicité