La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GPU et CPU actuelles.

L'Image du jour

La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GP...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
Imprimer Envoyer
Contenu d'AntemetA

La sauvegarde managée d'AntemetA : vers une efficience totale

Avec son offre de sauvegarde managée Backup Cloud Services, AntemetA garantit aux entreprises un haut niveau de service sécurisé qui démarre de l’avant-vente jusqu’à l’exécution en passant par la maintenance opérationnelle. Les entreprises maîtrisent ainsi mieux leurs coûts et se consacrent davantage à leur cœur de métier.

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à un besoin croissant de stockage des données. En effet, la production de données numériques (multimédias, bureautiques, emails, contenus structurés et non structurés comme les données provenant de réseaux sociaux, etc.) a dépassé, selon le cabinet IDC, la barre des 3 Zo (3000 milliards de gigaoctets). Et ce traitement de volume de données, de plus en plus important, a un impact très fort sur la fiabilité des processus de sauvegarde. Effectivement, par manque de gouvernance, de temps, de solutions adaptées, de mise en place de méthodologies rigoureuses et de compétences humaines dédiées, les entreprises sont souvent dans l’impasse face à leur sauvegarde. Résultat : d’après une étude réalisée par Symantec, moins de 20 % des entreprises s’assurent de la bonne sauvegarde de leurs données quotidiennement. De plus, les données sauvegardées ne sont pas externalisées régulièrement ou impliquent une gestion des bandes très chronophage rendant une restauration, en cas de désastre majeur, longue, complexe, peu cohérente voire impossible. Face à ces constats alarmants, AntemetA souhaite donc apporter la solution avec son offre de sauvegarde managée baptisée Backup Cloud Services. Ce service est architecturé autour de l’application Symantec NetBackup et cible en priorité les PME et les ETI, sans oublier les filiales de grands comptes dans différents secteurs (bancaire, industrie, transport, etc.). Sur certains projets, ce sont même plusieurs dizaines de To qui sont sauvegardés.

Des bénéfices organisationnels et opérationnels

«  Avec notre solution de sauvegarde managée, notre objectif est de gérer toutes les spécificités techniques et de respecter les engagements sur les SLA* et les RTO/RPO* que le décideur IT de notre entreprise cliente aura pris préalablement avec sa direction générale », résume Raphaël Feddawi, responsable avant-vente chez AntemetA. En clair, AntemetA s’engage fortement sur les résultats et l’efficacité de son service de sauvegarde sous peine de pénalités. Ce fort engagement n’est pas le fruit du hasard, il hérite, en effet, de l’expertise, du savoir-faire et donc de la maturité de l’offre d’AntemetA. « Notre offre n’est pas née de rien, nos vingt années d’expérience, notre expertise et notre écosystème nous ont permis de bâtir une véritable solution de services managés avec un contrat de service, de l’accompagnement sur la gouvernance pour s’aligner aux besoins des clients et du reporting pour mesurer l’état des sauvegardes. Un portail dédié a même été créé autour du noyau dur de la solution Symantec NetBackup », rapporte Raphaël Feddawi. Il faut bien comprendre que l’offre d’AntemetA est commercialisée sous la forme de services managés, ce qui signifie que l’entreprise cliente s’appuie entièrement sur les compétences des équipes d’AntemetA pour la gestion et l’administration des sauvegardes quotidiennes et des restaurations. Ainsi, l’entreprise peut se consacrer à son activité, son cœur de métier.

Une sauvegarde sur site principal et sur site distant

Techniquement, ce service est déployé en local dans l’entreprise, une réplication est toutefois possible dans le Cloud chez AntemetA. « Les entreprises peuvent également externaliser une deuxième sauvegarde et effectuer ainsi une copie de leurs données dans nos propres datacenters certifiés Tier3+. Nous souhaitons donner la capacité aux entreprises d’accéder à leur patrimoine grâce à nos technologies de déduplication. De plus, nous mettons à la disposition de nos clients, qui gèrent d’importantes données archivées depuis des librairies de bandes, un système intelligent pour conserver cette rétention longue dans nos centres de données », précise Raphaël Feddawi. En outre, AntemetA facture ses clients à l’usage suivant le volume de données sauvegardé. L’entreprise ne paie donc que ce qu’elle consomme et libère ainsi ses capacités d’investissement pour des projets aux enjeux plus importants pour son activité. Enfin, à travers son offre, AntemetA s’engage aussi sur la réversibilité, l’objectif étant, en cas de fin de contrat, d’accompagner le client pour garantir la continuité de service avec une possible reprise des infrastructures matérielles et logicielles.

Pour plus d’informations, téléchargez le livre blanc " La sauvegarde managée, enjeux, méthodologie et bonnes pratiques - ANTEMETA "

 

 

(*) RTO (Recovery Time Objective) spécifie le délai maximum que l’entreprise tolère avant de reprendre son activité.

(*) RPO (Recovery Point Objective) mesure la durée maximum des pertes de données jugées admissibles lors d’un incident ou d’un dysfonctionnement.

(*) SLA (Service Level Agreement), chiffre exprimé en pourcentage qui prend en compte le temps d’indisponibilité total sur le temps total annuel

 

Contacts AntemetA

Pour nous contacter :

* 01.85.09.04.46

* info@antemeta.fr

Ou retrouvez-nous sur www.antemeta.fr



Publicité
Publicité
Publicité