La question du moment
Avez-vous une vision claire des différents risques IT couverts par vos assurances et des garanties associées (assistance, indemnisation…) ?

Kioxia optimise le support du NVMe-oF avec Kumoscale 3.14

La version 3.14 de la suite logicielle KumoScale de Kioxia permet une meilleure gestion du stockage flash NVMe over Fabrics partagé entre les serveurs d'un datacenter.

L'architecture KumoScale repose sur quatre composants principaux. (Crédit : Kioxia)
L'architecture KumoScale repose sur quatre composants principaux. (Crédit : Kioxia)

Kioxia, fabricant de composants flash anciennement connu sous le nom de Toshiba Memory, a rafraîchit KumoScale, son logiciel de stockage en mode bloc NVMe over Fabrics (NVMe-oF), avec l'ajout de fonctionnalités pour prendre en charge le cloud et les fournisseurs de services.  KumoScale permet d'exploiter des SSD NVMe connectés en local avec les performances supérieures à celle d'un réseau SAN. La plateforme, qui propose une API pour aider les applications à accéder aux ressources de stockage de manière dynamique, prend en charge des environnements virtualisés, bare-metal et conteneurisés (via Kubernetes) sur une large gamme de serveurs.

Une fonctionnalité de thin provisioning (allocation automatique en français) a été ajoutée pour attribuer plus rapidement des ressources de stockage à des serveurs, selon le principe du « juste à temps, juste assez ». Dans ce cadre, KumoScale assigne les blocs de données sur demande, par opposition à la méthode traditionnelle assignant tous les blocs possibles à un client par avance. Cela améliore les taux d'utilisation du stockage, qui ne dépassent en général pas les 10% avec l'approche traditionnelle. Un mécanisme de réparation automatisée du volume identifie et répare également les incohérences de données pouvant résulter d'erreurs de duplication.

Des instantanés NVMe via Kubernetes CSI API

Un routage multi-chemin de bout en bout pour le protocole TCP/IP - en plus duRoCEv2 (RDMA for Converged Ethernet) - est assuré pour offrir une meilleure résilience du réseau. KumoScale utilise le protocole d'agrégation de liens LACP et la gestion de connexion améliorée de Linux afin d'assurer une distribution constante de paquets à travers tous les chemins d'accès réseau disponibles. Le logiciel exploite aussi l'agrégation de ports pour maximiser le rendement global du noeud de stockage. 

Avec des capacités maximales de 12 et 30 To, les SSD CM6 et CD6 (également disponible au format carte PCIe) se destinent aux serveurs et baies de stockage haut de gamme. (Crédit Kioxia)
Le protocole PXE a été déployé pour une installation automatisée via un réseau dans les datacenters. Ce dernier supprime le besoin de périphérique de démarrage pour le système d'exploitation ou l'utilisation d'un fichier ISO sur un périphérique DVD ou USB. Pour des déploiements Kubernetes, Kioxia a développé la capacité de réaliser des instantanés NVMe via Kubernetes CSI API et directement via REST API ou CLI. Enfin, cette dernière version de KumoScale prend en charge les SSD NVMe - dont les CM6 maison - supportant l'interface PCIe 4. Les revendeurs et intégrateurs français peuvent se rapprocher des distributeurs de semi-conducteurs et de produits de stockage travaillant avec Kioxia (Hammer, Ingram, Rutronik, Tech Data, Arrow, EBV Elektronik, Rutronik).

Commentaire

Commenter cet article en tant que visiteur ou

Renseignez votre email pour être prévenu d'un nouveau commentaire Pour tout savoir sur la manière dont nous traitons vos données personnelles, consultez notre Charte de Confidentialité.
Le code HTML est interdit dans les commentaires