La frontière entre Cloud public et Cloud privé est floue, presque invisible : non pas parce qu'elle n'existe pas, mais parce qu'il est désormais très facile pour les organisations de permettre à leurs données de circuler en toute transparence entre les deux. La véritable beauté de ces flux de données vient du fait qu'ils varient en fonction de l'orchestration du Cloud hybride unique que chaque entreprise configure pour répondre à la perfection à ses besoins.