Advertisement
Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Alphabet veut se débarrasser des robots de Boston Dynamics

Faute de produits rapidement commercialisables et gêné par l'image négative des robots de Boston Dynamics et des relations tendues, Alphabet a décidé de mettre en vente sa filiale. (Crédit D.R.)

Faute de produits rapidement commercialisables et gêné par l'image négative des robots de Boston Dynamics et des relations tendues, Alphabet a décidé de mettre en vente sa filiale. (Crédit D.R.)

Les rêves de robots de Google ont du plomb dans l'aile. La firme de Mountain View, désormais représentée par sa holding Alphabet, a décidé de mettre en vente sa filiale Boston Dynamics, spécialisée dans la conception de robots bipèdes et quadrupèdes à destination de l'armée et des forces de sécurité.

Frustré par la lenteur de Boston Dynamics dans la mise au point d'un produit commercialisable, la société mère de Google, Alphabet, est apparemment à la recherche d’un acheteur pour la firme acquise il y a un peu plus de deux ans. Bien connue pour ses robots à quatre pattes Big Dog et un modèle humanoïde lent qui a fait sensation dans une vidéo diffusée sur le web, Boston Dynamics intéresserait des firmes comme l'Institut de recherche Toyota, une division de Toyota Motor Corp., et Amazon.com, qui utilise déjà des robots dans ses entrepôts.

Située à Waltham dans le Massasuchetts, Boston Dynamics, qui est issu d’un spin-off du MIT en 1992, travaille avec la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) dans le cadre du programme robotique destiné aux armées américaines. Il s’agit de fournir des robots capables de transporter des charges lourdes sur des terrains accidentés, de conduire des véhicules, d’ouvrir des portes ou d’utiliser un outil pour percer un mur en béton. Après des tests intensifs, l’armée a toutefois décidé d’abandonner fin 2015 le projet de mule robotisée alimentée  par un moteur à explosion, beaucoup trop bruyant dans une zone de combat.

 

Des robots plus offensifs sont bien sûr également testés par l’armée qui raffole de ses drones militarisés. Mais là aucune vidéo ne circule sur le web. 

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
15 Octobre 1990 n°428
Publicité
Publicité
Publicité