Advertisement
Le rover Curiosity en mission sur Mars depuis août 2012 a bénéficié d'une mise à jour lui apportant des capacités en intelligence artificielle.

L'Image du jour

Le rover Curiosity en mission sur Mars depuis août 2012 a bénéficié d'une mise à jour lui apportant des capacités en intelligence artificielle.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Apple Watch : Les 1ères apps de santé se dévoilent

Alors que le lancement de la Watch est prévu le 24 avril, de nombreuses apps, comme celles de drchrono pour le secteur de la santé, sont d’ores et déjà disponibles. (crédit : D.R.)

Alors que le lancement de la Watch est prévu le 24 avril, de nombreuses apps, comme celles de drchrono pour le secteur de la santé, sont d’ores et déjà disponibles. (crédit : D.R.)

Les premières apps de santé pour l'Apple Watch vont permettre aux médecins d'avoir un accès plus rapide à des informations critiques et faciliter la communication entre les professionnels de santé. Mais d'autres applications servent aussi à sensibiliser les patients sur leur santé.

Très attendues par les professions médicales et les utilisateurs, les premières applications santé développées pour l'Apple Watch commencent à arriver. Étant donnée la taille de l'écran de la montre, il ne s’agit pas de permettre aux médecins d’analyser des clichés radiologiques ou de consulter le dossier d'un patient sur la Watch. Ce sont surtout les fonctions d’alerte ou d’informations par messages texte plus adaptées au dispositif qui ont été privilégiées. « La montre doit être considérée comme un outil dans le sens où elle peut aider les professionnels de santé à mieux gérer l’excès d'information », a déclaré Michael Nusimow, CEO de drchrono, éditeur d’un logiciel de dossier patient informatisé (DPI). Comme d’autres d'entreprises du secteur de la santé, le CEO a annoncé son application pour l’Apple Watch lors d'une grande conférence HIMSS15 sur la santé organisée du 12 au 16 avril à Chicago par la Healthcare Information and Management Systems Society, une association à but non lucratif qui milite en faveur de l’usage de l’IT dans les soins médicaux.

« Le dossier patient informatisé comporte des tas de données qui peuvent submerger le médecin », a encore déclaré Michael Nusimow. L’app Drchrono pour l’Apple Watch permet aux médecins de recevoir des informations pertinentes et importantes, par exemple signaler l’arrivée d’un patient à son cabinet. L'application peut également transmettre des indicateurs vitaux et des photos. « La montre est parfaite pour recevoir des notifications par message texte. Mais nous avons aussi une version de Drchrono pour iPad et iPhone qui permet de gérer des fonctions nécessitant un écran plus large, pour l'examen de graphiques ou de diagrammes par exemple », a précisé le CEO de Drchrono.

La montre connectée toujours à portée de regard

« En société, la montre est plus discrète qu’un smartphone, et de ce point de vue, c’est un outil idéal pour gérer des messages et des notifications », a estimé pour sa part Vik Kheterpal, directeur de CareEvolution, une entreprise qui développe une technologie pour échanger des informations de santé. Celle-ci a travaillé en partenariat avec la mutuelle de santé Anthem pour développer son app Apple Watch cFHR, également annoncée cette semaine. L'application permet aux clients d’Anthem de recevoir des informations de santé utiles. Par exemple, elle peut rappeler à un patient de prendre sa pression artérielle ou le mettre en garde contre d’éventuelles interactions médicamenteuses.

« Certes, l'iPhone pourrait faire la même chose que l’Apple Watch, mais il y a quand même une petite différence », a déclaré Vik Kheterpal. « Les gens utilisent beaucoup leur smartphone pour transmettre des informations instantanément. Mais la taille des téléphones a augmenté, et le fait de sortir constamment le mobile de son sac ou de sa poche peut devenir fastidieux. De plus, les alertes sur smartphone, les sonneries intempestives, sont mal vues en société », a-t-il ajouté. « À l’inverse, l'Apple Watch est une extension discrète, fiable et toujours à portée du regard », a ajouté le directeur de CareEvolution.

Des bracelets de rechange équipés de batterie

« L’Apple Watch n’est pas destinée à remplacer l'iPhone », a déclaré Nate Gross, co-fondateur de Doximity, une start-up qui gère un réseau social de médecins américains. Celle-ci voulait une app qui allège l'iPhone de certaines fonctions, mais laisser la prise en charge de la majorité des tâches par le mobile. « Nous avons choisi de nous concentrer sur la messagerie parce que, dans un contexte clinique, le médecin n’a pas envie de prendre son téléphone pour commencer à rédiger un message », a déclaré le co-fondateur. « Dans certaines situations, il peut être plus adapté de dicter un message vocal que de taper un texte sur son clavier », a-t-il ajouté. « Enregistrer des notes sur un patient peut s’avérer plus adapté que de taper sur son iPhone ». De plus, même s’il existe des apps pour iPhone capables de recevoir les messages, il peut arriver que le médecin n’entende pas sonner ou vibrer son téléphone dans la poche de sa blouse », a encore déclaré Nate Gross. L’app Doximity pour Apple Watch annoncée la semaine dernière, permet aussi aux médecins de consulter les messages qui leur sont envoyés par d’autres médecins via le réseau social de Doximity et d’être alertés quand ils reçoivent un fax.

Dans la santé, « le temps est précieux » dans le sens où plus l’intervention est rapide, plus on évite une détérioration de l’état de santé du patient. « Le fait de pouvoir recevoir des alertes au poignet peut permettre à un médecin de voir un message urgent plus rapidement », a encore déclaré Nate Cross. Certains médecins, qui enchaînent de très longues journées de travail, comme les médecins urgentistes et les internes qui peuvent travailler 24 heures d'affilée, pourraient avoir besoin de recharger la batterie de leur montre Apple - dont l’autonomie annoncée est de 18 heures - afin maintenir leurs apps de santé en fonction », a ajouté le directeur de CareEvolution. « Certains fabricants de tierces parties proposent des bracelets de rechange équipés de batteries, mais la montre peut être rechargée pendant les poses », a-t-il préconisé. « L’autonomie peut éventuellement devenir un enjeu pour certains spécialistes, d’autant que de façon générale, les médecins ne sont pas habitués à avoir des montres qu’il faut recharger toutes les 18 heures », a-t-il ajouté.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 22/04/2015 à 09h59 par Visiteur5916 :

Ces apps sont surtout attendu par les assureurs.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
02 Juin 2000 n°856
Publicité
Publicité