Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Avec la livraison, Amazon veut maîtriser 100% de sa chaine logistique

La maîtrise de bout en bout de la chaine logistique incluant la livraison devrait permettre à Amazon de réduire encore un peu plus ses coûts. (crédit : D.R.)

La maîtrise de bout en bout de la chaine logistique incluant la livraison devrait permettre à Amazon de réduire encore un peu plus ses coûts. (crédit : D.R.)

D'après Bloomberg, le géant du commerce en ligne Amazon réfléchirait à mettre en place son propre service de livraison de colis, court-circuitant au passage ses partenaires livreurs et entrant en concurrence notamment avec DHL et UPS. Une entité baptisée Global Supply Chain by Amazon serait également créée.

Réputé pour la qualité et l'efficacité de sa chaîne logistique, Amazon pourrait bien décider d'aller encore plus loin. Afin de la maîtriser de bout en bout, le géant du commerce en ligne aurait ainsi dans ses cartons le projet de se lancer dans la livraison de colis. Si jusqu'à présent l'entreprise faisait appel, une fois les colis sortis de ses entrepôts, à un transporteur partenaire (DHL, UPS...), cela pourrait bientôt ne plus être le cas. D'après des documents datant de 2013 qu'a pu se procurer Bloomberg, Amazon a en effet étudié la création d'une entité, Global Supply Chain, et envisagé de ne plus passer par des transporteurs privés.

« Le rapport envisage un réseau de distribution global qui contrôle le flux des produits depuis les usines en Chine et en Inde jusque sur le palier des clients à Atlanta, New York et Londres [...]. Amazon veut contourner les livreurs et les légions de personnes associées dans le transport international en achetant ses propres espaces dans des camions, des avions et des bateaux à des taux réduits. Les marchands pourront être capables de remplir de l'espace en ligne ou sur des terminaux mobiles, en créant ce qu'Amazon décrit comme  « le chargement en un clic pour la livraison et les échanges internationaux sans couture », indique Bloomberg. « La facilité et la transparence de cette désintermédiation sera révolutionnaire et les vendeurs se précipiteront vers l'expédition faite par Amazon compte-tenu de la compétitivité des tarifs. »

Un projet de révolution logistique pas officiellement engagé

Ce projet de chaine logistique de bout en bout, loin de se limiter seulement au remplacement des transporteurs, livreurs traditionnels de colis, par les propres capacités d'Amazon, mais qui ambitionne aussi de répondre aux besoins de transport d'autres vendeurs, n'a pas été officiellement annoncé. Ces dernières semaines, des rumeurs ont toutefois circulé sur le lancement par Amazon d'un service entrant en compétition avec UPS et FedEx. A ce sujet, à l'occasion de la parution des derniers résultats financiers de l'entreprise, son directeur financier Brian Olsavsky a seulement indiqué qu'Amazon envisageait de venir compléter ses partenaires livreurs, pas de les remplacer, durant les périodes de pics annuels telles que les fêtes de fin d'année. Reste à savoir si le géant du commerce en ligne se la jouera Père Noël plutôt que Père Fouettard...

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Avril 1985 n°187
Publicité
Publicité