<span>La start-up goTenna propose une antenne portative qui peut prendre le relais des réseaux cellulaires en cas d'arrêt ou d'indisponibilité des services. </span>

L'Image du jour

La start-up goTenna propose une antenne portative qui peut prendre le relais des réseaux cellulaires en cas d'arrêt ou d'indisponibilité des services....

Le cloud tient-il toutes ses promesses ?

Dernier Dossier

Le cloud tient-il toutes ses promesses ?

A l'occasion de sa conférence annuelle Amazon Web Services Summit 2014 à Paris, le géant du cloud avait confirmé que les entreprises françaises, princ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

CES 2013 : Canonical lance son Ubuntu pour smartphones

Canonical est enfin prêt à livrer son système exploitation mobile issu d'Ubuntu, la célèbre distribution de Linux. Il s'agit maintenant pour l'éditeur de trouver des partenaires constructeurs afin de distribuer à grande échelle son OS dès 2014.

En développant une version d'Ubuntu pour smartphones, Canonical étend un peu plus sa mission essentielle, à savoir livrer des distributions Linux pour ordinateurs de bureau et serveurs. L'éditeur prévoit de mettre un système d'exploitation à la disposition des fabricants de smartphones et des opérateurs de téléphonie sans fil, en partie pour offrir une alternative à Android. Pour l'instant Ubuntu n'a pas cité les noms d'opérateurs ou de fabricants susceptibles de proposer des mobiles sous Ubuntu. Mais, « les utilisateurs pourraient bien voir les premiers smartphones Ubuntu fin 2013 ou début 2014 », comme l'a déclaré le fondateur de Canonical, Mark Shuttleworth, lors d'une conférence de presse.

Ce n'est pas la première tentative de Canonical de porter Ubuntu au-delà du monde du PC et des serveurs. Il y a un an, l'éditeur a lancé une édition Ubuntu TV de sa distribution Open Source pouvant tourner sur des téléviseurs connectés. Selon Canonical, plus de 20 millions d'ordinateurs de bureau tournent sous Ubuntu, et de grands fabricants de PC - Asus, Dell, Hewlett-Packard et Lenovo - proposent tous des ordinateurs avec Ubuntu préinstallé. Avec sa version pour smartphone, Canonical s'enorgueillit de pouvoir proposer un système d'exploitation unique pour plusieurs types d'appareils.

Pas de machine virtuelle Java comme pour Android

Comme la très populaire plate-forme Android, cette version d'Ubuntu est basée sur le noyau du système d'exploitation Open Source Linux. Contrairement à Android cependant, Ubuntu ne nécessite pas de machine virtuelle Java (JVM) pour fonctionner, ce qui, selon Canonical, donnerait un avantage en terme de performance aux téléphones tournant sous Ubuntu. L'éditeur pointe aussi la fragmentation d'Android, puisque chaque fabricant peut livrer sa version personnalisée de l'OS, mais elles sont incompatibles entre elles. Canonical a promis de conserver la base du code pour les multiples plates-formes mobiles.

Comparativement aux plateformes mobiles pour smartphone, la conception de l'OS d'Ubuntu est un peu différente, dans le sens où chaque coin de l'écran tactile peut être utilisé pour la navigation. Par exemple, le balayage du pouce sur le côté gauche fait apparaître un écran d'applications. Ou encore, un glissement du haut vers le bas de l'écran lance un service de recherche. Le smartphone sous Ubuntu OS permettra également, sur certains types de matériels, de contrôler l'écran d'un PC de bureau classique, ce qui signifie qu'un mobile sous Ubuntu pourrait faire office d'ordinateur de bureau.

Le système d'exploitation est compatible avec de nombreux paramètres de configurations BSP (Board Support Packages) des hardwares Android, si bien qu'il est prêt à fonctionner sur de nombreuses puces mobiles qui font actuellement tourner Android. Enfin, Ubuntu pour smartphone fonctionnera aussi bien sur des téléphones équipés de processeurs ARM que de puces x86.



Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité