Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

CES 2016 : Quand l'IoT prend les commandes de la maison

L'édition 2016 du CES devrait regorger de dispositifs domotiques exploitant le champ de possibilités offert par l'Internet des objets. (crédit : D.R.)

L'édition 2016 du CES devrait regorger de dispositifs domotiques exploitant le champ de possibilités offert par l'Internet des objets. (crédit : D.R.)

Dans deux jours, le CES de Las Vegas présentera les dernières déclinaisons en matière de domotique. Voici, en neuf produits, un échantillon de nouveautés sur les équipements WiFi et le transfert de données sans contact, ainsi qu'une panoplie de capteurs pour surveiller bébé, pour régler sa température ou pour contrôler sa consommation d'eau.

Si les smartphones et tablettes ont monopolisé l’attention des précédents CES, cette année, c’est l’Internet des objets qui tire à lui la couverture. Petit florilège de dispositifs conçus pour la maison.

1 - Luma personnalise le réseau sans fil

Destinés à résoudre les problèmes que rencontre l’utilisateur de liaisons WiFi, les équipements de la société Luma fonctionnent comme des points d’accès WiFi conçus pour la maison, avec un prix adapté à ce type d’usage. Le système comporte une app pour accorder et supprimer les accès au réseau et pour indiquer qui est en train de l’utiliser, par exemple des voisins profitant de la connexion. L’app permet aussi la mise en place du contrôle parental. Pour les produits de Luma, le CES 2016 constituera la première présentation publique. La société les a lancés en novembre et prend actuellement des précommandes : trois dispositifs pour 249 dollars.

2 - Influx augmente la portée du signal WiFi

Le Router Dock, du fournisseur canadien Influx, s’installe sous le routeur existant pour augmenter la force du signal d’au moins 50%. En fait, celui-ci peut être jusqu’à quatre fois plus fort, selon les tests que le fournisseur d’équipements réseau a réalisé en environnement contrôlé. Son produit permet de détourner les signaux qui provoquent une interférence en arrière-plan et perturbent la performance du réseau sans fil. Il ne requiert pas de logiciel pour fonctionner et n’a même pas besoin d’être raccordé à une source d’alimentation électrique.

3 - Sengled transforme ses ampoules en haut-parleurs

Le Pulse Flex, de la société Sengled, est un haut-parleur Bluetooth de 13 watts intégré à une ampoule LED. Il permet de diffuser dans n’importe quelle pièce de la maison équipée d’ampoules le son d’un flux audio provenant d’un terminal associé. Le Sengled Voice est un équipement similaire équipé de microphones et d’un logiciel de contrôle vocal à partir duquel on peut allumer et éteindre la lumière à la voix. Les ampoules connectées peuvent aussi être utilisées à travers la maison à la façon d’un dispositif de sécurité ou de surveillance pour bébés.

4 - Keyssa transfère les données sans contact

Ce n’est sans doute pas surprenant que Tony Fadell, crédité comme « l’un des pères de l’iPod » soit l’un des conseillers de Keyssa. Cette entreprise promeut le transfert de données sans contact afin d’éviter les « trous disgracieux dans des produits qui, sans cela, seraient beaux », expose l’ancien collaborateur d’Apple, par la suite fondateur de Nest Labs, racheté par Google. Keyssa fournit un connecteur sans fil basé sur une technologie de semi-conducteurs/ De la taille d’un grain de café, celui-ci peut être installé n’importe où dans un terminal pour établir une transmission rapprochée, une « Kiss Connectivity » selon l’expression imagée utilisée par son fournisseur. Cette liaison permet de transférer des données entre deux équipements placés à proximité l’un de l’autre, à des vitesses allant jusqu’à 6 Gbps.

5 - Snuza Pico surveille les bébés

Snuza fabrique de petits capteurs qui se fixent sur les couches des bébés et surveille leurs mouvements abdominaux, leur température et la position dans laquelle ils dorment. Les parents peuvent connecter le dispositif à leur smartphone via une liaison Bluetooth Low Energy, jusqu’à 30 mètres donc. A travers une app, ils consulteront les données recueillies qui les alerteront au moindre risque. Le capteur, présenté sur un clip, s’attache à la couche sans toucher la peau du bébé.

6 - La caméra 360fly capture des vidéos à 360°

La montée en puissance de la réalité virtuelle, conjuguée à l’utilisation croissante de la vidéo 369 sur des sites comme YouTube et Facebook, crée un nouveau monde pour l’industrie vidéo. La caméra 360fly permet de capturer des images à 360 degrés qui, lorsqu’elles seront rejouées sur un smartphone équipé de la Cardboard de Google, plongeront l’utilisateur dans une expérience de réalité virtuelle. Ci-dessous, quelques exemples d’utilisation de la 360fly :

 

7 - SparTag, un capteur de mouvement pour le sport

Pour présenter son capteur de mouvements SparTag, Cambridge Consultants l’a attaché à une batte de baseball afin de recueillir les données du swing déployé par le joueur. En combinant un accéléromètre opérant sur trois axes, un gyroscope et un magnétomètre, le dispositif fournit des données très précises sur la trajectoire, l’orientation et l’accélération. La batte de baseball n’est qu’un exemple des nombreux cas d’utilisation possibles.

8 - Muzzley contrôle la maison sur le smartphone

Plutôt que d’installer un énième hub pour tous les objets connectés de la maison, Muzzley a choisi d’utiliser le smartphone comme centre de contrôle. Son app, disponible sous iOS, Android et Windows Phone, supporte les thermostats Nest, les interrupteurs électriques WeMo et des douzaines d’autres équipements de domotique. La société développe maintenant une fonctionnalité qui proposera des paramétrages aux utilisateurs, tels que les températures optimales sur les thermostats de la maison lorsque l’on s’y trouve.

9 - ETwater Unity régule la consommation d’eau

La technologie d’ETwater Unity pourrait être particulièrement bienvenue dans des régions subissant de fortes sécheresses comme la Californie en ce moment. A travers une app mobile, ses équipements fournissent des données indiquant la quantité d’eau utilisée et le nombre de personnes pouvant en consommer. Ils se raccordent à un système d’arrosage afin de pouvoir le désactiver automatiquement lorsqu’il dépasse les niveaux de consommation autorisée. L’app combine toutes les données pertinentes – depuis le type de plantes et la nature du sol jusqu’aux informations météorologiques – pour apporter l’estimation la plus exacte possible de la quantité d’eau à utiliser. ETwater Unity a récemment annoncé un kit de développement et des API pour matériel et logiciel ouverts afin que les développeurs puissent concevoir d’autres outils pour son système.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
30 Mai 1983 n°104
Publicité
Publicité