Les documents d'Edward Snowden montrent que la NSA et son homologue britannique GCHQ écoutaient aussi les échanges en vol, détaille Le Monde.

L'Image du jour

Les documents d'Edward Snowden montrent que la NSA et son homologue britannique GCHQ écoutaient aussi les échanges en vol, détaille Le Monde.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Des puces graphiques pour quadrupler les VM dans un serveur HP

Les lames ProLiant WS460c Gen8 accueillent jusqu'à huit GPU Nvidia.

Les lames ProLiant WS460c Gen8 accueillent jusqu'à huit GPU Nvidia.

Les lames ProLiant WS460c Gen8 pour serveur/station de travail, que Hewlett-Packard se prépare à livrer, permettra de déployer quatre fois plus de machines virtuelles que les versions précédentes. Selon HP, le serveur lame permet aussi de réduire les coûts opérationnels.

Comme l'a expliqué John Gromala, directeur du marketing produit pour la division Industry Standard Servers and Software de HP, le serveur lame HP ProLiant WS460c Gen8 intègre des processeurs graphiques pour le déploiement de postes de travail virtuels, mais il ajoute aussi une couche de virtualisation au-dessus des GPU de façon à augmenter le nombre de clients virtuels qu'il est possible de déployer depuis les serveurs sur les machines clientes.

Généralement, les bureaux virtuels sont mis à la disposition de périphériques distants pour leur permettre d'accéder à des données centralisées et à des applications résidant sur les serveurs. « De plus en plus d'appareils mobiles, smartphones et tablettes en particulier, sont utilisés en environnements professionnels, et les salariés veulent avoir accès à d'autres données et applications d'entreprise que celles de leurs agendas », a ajouté John Gromala. « La possibilité de déployer plus de postes de travail virtuels va permettre de réduire le coût opérationnel par client virtuel de 60 % et d'augmenter l'efficacité des salariés », a aussi affirmé le directeur marketing. On sait que HP a travaillé avec Nvidia pour arriver à ce résultat, mais le constructeur n'a pas donné de détails sur la technologie employée.

Jusqu'à 8 processeurs graphiques 

Le serveur blade d'HP va exploiter les capacités de traitement parallèle des processeurs graphiques pour délivrer des images haute définition aux clients virtuels. Le GPU sera également capable d'exécuter à distance des applications multimédias et d'ingénieries spécifiques, plus vite que les processeurs, dont le travail est généralement dédié au traitement des tâches quotidiennes et à la gestion des applications mono thread.

Le serveur d'HP peut accueillir jusqu'à huit processeurs graphiques, soit davantage que le serveur ProLiant G6 WS460c précédent. Chaque système lame peut prendre en charge plusieurs utilisateurs sous Citrix ou VMware grâce à une technologie GPU que Nvidia a intégrée aux hyperviseurs de Citrix et de VMware. Le serveur lame est compatible avec les processeurs Xeon E5-2600 d'Intel et les processeurs graphiques Quadro 3000M, 1000M, 500M de Nvidia ainsi que les GPU Quadro 6000 et 5000.

Des VM directement gérées par les GPU 

Nvidia a également travaillé sur une technologie de virtualisation du nom de VGX. Les processeurs graphiques sont virtualisés de façon à répartir les tâches entre plusieurs threads GPU et CPU. Grâce à la technologie VGX, les cartes graphiques peuvent contourner les CPU et déployer des bureaux virtuels directement. Nvidia a intégré des capacités de gestion mémoire dans les GPU pour le déploiement direct de machines virtuelles. Cette technologie de virtualisation est supportée par les cartes Grid K1 et Grid K2, et pourrait se retrouver dans les futures puces Quadro du fondeur.

HP a également annoncé un châssis BladeSystem c7000 Platinum, capable de délivrer 40 % de bande passante de plus que la version précédente, sortie en 2006. Ce châssis est destiné à accueillir les serveurs lames de classe C d'HP. Le châssis concentre un tas de nouvelles technologies réseau et fabric pour arriver à augmenter la bande passante. « Du fait de la plus grande taille des canaux, les données circulent plus rapidement dans les deux sens. Cela permet aussi d'équilibrer plus efficacement les charges de travail dans les datacenters et de faire en sorte que les serveurs ne soient pas saturés », a expliqué John Gromala. Comparée à la version précédente, la bande passante de stockage du nouveau châssis est aussi plus élevée.

Supervision 3D des racks

« Enfin, le nouveau boîtier offre également des capacités d'imagerie 3D des racks installés dans le datacenter », a encore déclaré le directeur marketing. Le logiciel de gestion du serveur HP Systems Insight Manager permettra de localiser chaque rack et de réaliser différents contrôles. Le logiciel peut notamment suivre les actifs, gérer et maintenir effectivement les systèmes, de quoi gagner des heures de marquage manuel des serveurs. Le logiciel contribue également à mieux gérer la consommation énergétique et la répartition des tâches entre les serveurs d'un datacenter. « On peut même suivre la topologie de la consommation électrique », a ajouté John Gromala.

Le prix du serveur lame HP ProLiant WS460c Gen8 démarre à 5 037 dollars HT, et celui du châssis HP BladeSystem c7000 à 4 999 dollars HT. Les deux produits seront disponibles le mois prochain dans le monde entier.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
25 Janvier 2002 n°923S
Publicité
Publicité