Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

L'Image du jour

Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

En route pour l'IPO, Anaplan lève 90 M$

Frédéric Laluyaux, CEO d’Anaplan, ne cache plus sa volonté de faire entrer en bourse Anaplan. Il ne reste plus qu'à savoir quand... (crédit : LMI)

Frédéric Laluyaux, CEO d’Anaplan, ne cache plus sa volonté de faire entrer en bourse Anaplan. Il ne reste plus qu'à savoir quand... (crédit : LMI)

Spécialisé dans la gestion et la prévision des ressources budgétaires en SaaS, l'éditeur Anaplan a réalisé une levée de fonds de 90 millions de dollars menée par Premji Invest. La nomination de James Budge au poste de directeur financier, ayant précédemment exercé dans des entreprises cotées en bourse dont Genesys, est un signe de plus que la société prépare son IPO.

Anaplan a soif de financements et de recrutements. Lors de notre dernière entrevue avec Anaplan en décembre, le jeune éditeur - créé en 2007 et commercialisant ses solutions SaaS de gestion de prévision des ressources budgétaires depuis 2011 - avait indiqué vouloir augmenter ses effectifs à 900 salariés d'ici fin 2016 contre 600 aujourd'hui. On comprend aujourd'hui un peu mieux comment la société va pouvoir réaliser son souhait, notamment grâce à sa dernière levée de fonds.

Après un précédent financement de 100 millions de dollars en 2014 (et deux autres plus anciens en 2012 et 2013 pour un montant cumulé de près de 45 millions de dollars), Anaplan vient en effet d'annoncer avoir réussi à lever 90 millions de dollars dans un tour de table (series E) mené par Premji Invest. Baillie Gifford et Founders Circle Capital Harmony Partners y ont participé, ainsi que la plupart des investisseurs actuels de la société (Brookside Capital, Coatue Management, DFJ Growth, Granite Ventures, Meritech Capital Partners, Salesforce, Sands Capital Management et Shasta Ventures).

Un directeur financier habitué des sociétés cotées

Au-delà du montant de cette levée qui n'est pas sans rappeler la dernière de Datadog - un éditeur qui, comme Anaplan, a été fondé par un Français exilé aux Etats-Unis - c'est surtout le chemin vers une introduction en bourse qui se profile à l'horizon, sans doute pour 2017 voire même avant la fin de cette année. Car la nomination, annoncée en même temps que la levée, de James Budge au poste de directeur financier d'Anaplan, a de quoi mettre la puce à l'oreille. Ce dernier avait en effet précédemment exercé les fonctions de directeur technique et financier au sein de Genesys et également celle de directeur financier chez Rovi, deux entreprises cotées en bourse. « Les plus grandes compagnies dans le monde reposent sur nous pour faire tourner leurs principaux processus financiers. Nous avons besoin de devenir une société publique et n'avons pas peur de cela », a d'ailleurs indiqué Frédéric Laluyaux, CEO d’Anaplan.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité