Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement d'Azure.

L'Image du jour

Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Ericsson a un téléphone 5G et il pèse 150 kg

Sara Mazur, vice-présidente chez Ericsson, pose à côté du terminal 5G de 150 kg. (Crédit Daniel Roos - Ericsson)

Sara Mazur, vice-présidente chez Ericsson, pose à côté du terminal 5G de 150 kg. (Crédit Daniel Roos - Ericsson)

Le terminal 5G d'Ericsson ne risque pas de déformer les poches puisqu'avec un poids de 150 kg, il est pour l'instant transporté sur une sorte de chariot.

Juste avant le Mobile World Congress 2016 (du 22 au 25 février à Barcelone), les démonstrations se multiplient un peu partout dans le monde. Ericsson, par exemple, a commencé à tester un dispositif expérimental 5G transporté dans un bus équipé de relais 5G. Il pèse en effet 150 kg, un peu lourd donc pour le porter à bout de bras.« Nous nous déplaçons autour d’un grand bus avec un très grand téléphone mobile », a déclaré Erik Dahlman, ingénieur spécialisé dans les technologies radio chez Ericsson, qui teste cette plate-forme 5G, près de Stockholm, mais également au Japon et dans d'autres pays. Le terminal est énorme, car il intègre des circuits expérimentaux qui n'ont pas encore été miniaturisés. Il dispose également d'une très grosse batterie, car ses composants consomment énormément d'énergie. Fabriquer un smartphone qui tiendra dans une poche est une tâche reportée à plus tard. Les stations de base 5G utilisées pour les tests sont par contre de taille normale, tient à préciser le responsable technique.

La semaine dernière, Ericsson a annoncé que certains clients à Stockholm et à Tallinn, en Estonie, pourraient commencer à tester des services 5G avec l’opérateur suédois TeliaSonera. Ce ne sera toutefois qu’à partir de 2018 et pas vraiment sur un réseau à grande échelle, ni même avec la déclinaison officielle de la 5G, qui sera standardisée en 2020. Ces tests aideront néanmoins TeliaSonera à développer des services qui ne seront possibles qu’avec cette nouvelle technologie. Ils pourraient inclure la chirurgie à distance avec des robots télécommandés ou des échanges de données beaucoup plus rapides entre des voitures connectées pour rendre la conduite plus sûre.

Les tests 5G vont se multiplier en 2018

Selon certains fournisseurs, la 5G proposera un service mobile avec un débit 100 fois supérieur. Elle sera également mieux adaptée aux nouveaux usages comme l'Internet des objets avec des fréquences d’utilisation beaucoup plus élevées que sur les réseaux 4G. Un peu partout dans le monde, des opérateurs sont déjà en lice pour délivrer les premiers services 5G. SK Telecom affirme qu'il proposera de la 5G à l’occasion des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 en Corée du Sud, et Verizon prévoit des essais cette année afin d’être le premier opérateur américain avec un réseau 5G. En France, Orange a reçu le feu vert de l'Arcep pour tester la 5G à Belfort jusqu'à fin 2016, pour notamment expérimenter l'usage des bandes de fréquences millimétriques situées entre 6 et 100 GHz et les questions de latence.

TeliaSonera était également en tête des expérimentations 4G et le premier à déployer un réseau commercial LTE en 2009, également avec le concours d’Ericsson. « Notre premier terminal 4G mobile était encore plus grand », a rappelé Erik Dahlman.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
30 Septembre 1991 n°470
Publicité
Publicité